Publié le 24 Mars 2013

Anticor est une association bien connue maintenant dans le paysage politique

Son thème central porte sur la

 

Contre la corruption, pour l’éthique en politique

 

Anticor est une association nationale qui s'organise autour de groupes locaux. Il n'y a pas encore de groupe local dans les PO, mais "on" y songe. 

 

Un petit rappel ou une petite information : voir ==<ICI>==

Voir les commentaires

Rédigé par Bernard

Repost 0

Publié le 24 Mars 2013

La semaine dernière, deux terroristes ont été convoqués au Tribunal de Perpignan, suite à une plainte déposée par Thierry Del Poso, en sa qualité de maire de Saint Cyprien.

J'ai donc rencontré, par vidéoconférence, la juge chargée "d'instruire " cette affaire. Le mot instruire est mis entre guillemets car elle a déclarée dès le début qu'il ne s'agissait pas d'une instruction au sens propre du terme, puisqu'elle n'avait pour mission que de :

  • Vérifier et compléter les identités des mis en cause
  • S'assurer que les mis en cause reconnaissaient être les responsables des blogs concernés et qu'à ce titre ils assumaient le passage des commentaires incriminés dans la procédure et les articles publiés (pour le second terroriste)

et que, dans le cadre de la procédure choisie par Thierry Del Poso, avec les moyens de la commune, il ne pouvait y avoir que mise en examen : les parties ne manqueront pas  d'apporter leurs arguments durant le procès à venir.

Pour votre information, la plainte pour diffamation à l'encontre de votre serviteur porte sur la publication de 3 commentaires que voici :


APRÈS LES ERREURS DE JUGEMENT, APRÈS LA SUPPRESSION DE LA DÉMOCRATIE, APRÈS LA MALHONNÊTETÉ À VOULOIR RÉTABLIR UN CADRE INCOMPÉTENT... NOUS VOILÀ MAINTENANT DANS L'INVECTIVE ET L'INJURE... JUSQU'OÙ CE PAUVRE MAIRE VA T IL S'ENFONCER DANS L'ABJECTION, JE VOUS LE DEMANDE ?

 


-C'EST MAINTENANT L'INDIGNATION QUI A SUCCÉDÉ À LA HONTE, ET NOUS SOMMES TOUS DANS LA PHASE DU DÉGOÛT TOTAL ET DU REJET FAROUCHE DE L'INACCEPTABLE, CAR CE NOUVEAU BRAS D'HONNEUR À LA JUSTICE EST D'AUTANT PLUS INADMISSIBLE QU'IL ÉMANE D'UN ÉLU OFFICIER DE POLICE JUDICIAIRE ET AUXILIAIRE DE CETTE MÊME JUSTICE QUI PROUVE AINSI, S'IL EN ÉTAIT BESOIN, QU'IL N'EST DIGNE D'EXERCER L'UNE ET L'AUTRE FONCTION-.

 


VOYEZ COMME CERTAINS QUALIFICATIFS OU MOTS VONT BIEN Â CEUX QUI EN ONT LES INITIALES, PRENONS LES INITIALES DES NOMS DES INDIVIDUS QUI NOUS INTÉRESSES DANS CE DOSSIER : TDP = TRAITRISE, DOLOSIF, PARANOIA

 

 

A Noter que ce dernier commentaire n'a pas été retrouvé, mais ...nous n'en dirons pas plus.

Je vous fait grâce des éléments de contexte ; pseudos, date et heure de publication, commentaires illustrant certains articles...

Il va très vite falloir mettre en prison Canteloup, Madenian (un confrère), Laurent Gerra, Anne Roumanov.

Quand on est petit, on reste petit.

Voir les commentaires

Rédigé par Bernard

Repost 0

Publié le 23 Mars 2013

C'est ça aussi .......

 

L'INDEPENDANT

 

Quatre mineurs mettent sa voiture en pièces et le passent à tabac ==<ICI>==

Voir les commentaires

Rédigé par Bernard

Repost 0

Publié le 21 Mars 2013

L'INDEPENDANT

 

Le Parc naturel marin définit ses priorités pour les 15 ans à venir ==<ICI>==

Voir les commentaires

Rédigé par Bernard

Repost 0

Publié le 17 Mars 2013

Décidément la presse va mal : le journalisme d'investigation (celui qui permet à tout un chacun d'être informé et, surtout, de se faire sa propre opinion) disparaît de jour en jour et la place est prise par un journalisme de court terme, approximatif, réducteur, rémunérateur et sûr de lui.

C'est la situation régulièrement rencontrée aujourd'hui.

Mais localement, nous avons droit aussi à un journalisme qui est à la hauteur de l'appareil photo de Barbie qu'il utilise : c'est à dire petit, qui traite l'information du bout des bras, sans doute justifiée par la courte vue de sa profession qui prend tellement de recul pour la prise de photos qu'elle va finir sa course dans l'abîme. Ce journalisme, qu'on croyait irrémédiablement mort, renaît de ses cendres à Saint-Cyprien.

Je parle, bien entendu, du Petit Journal, seul journal bénéficiant d'une accréditation de la mairie pour assister aux conseils municipaux sur sa petite table et avec son simple petit appareil (photo, bien sûr). Il est dans un dénuement tel que l'objectivité de son propos en devient attristant.

Le dernier article est digne d'une communication soviétiforme ou maoiste, voire castriste. A s'y méprendre, on croirait une communication municipale dont l'espace aurait été acheté par la commune.

Qu'en est-il ?

En première page : les opposants blogueurs désertent! Pas de chance, les opposants ont été démissionnés et ne pouvaient donc être présents ... sauf à vouloir se faire mettre à la porte du conseil. Et si, le journaliste regrettait leur absence ? La justice pourrait y remédier rapidement et ainsi satisfaire le petit journaleux.

En gras, "Un maire bien présent". C'est omettre de parler de l'absence des membres de son équipe. Présents physiquement, pour certains, mais pour le reste ....

Un passage conséquent est laissé à l'information du maire sur les "deux procédures gagnées". Cela a duré un petit moment, pathétique. Ouf! Nous avons gagné beaucoup de temps lors des conseils municipaux précédents. Imaginez un seul instant qu'il ait dû évoquer les 17 procès perdus!!! (a minima car certains procès n'ont jamais été évoqués, bien qu'ayant obligé la mairie à se plier aux demandes).  La gloriole quand cela porte (momentanément) avantage. De plus, la vérité sur ces 2 procès n'est pas aussi simple que la description "rudimentaire", voire "rustique" donnée tant par Thierry Del Poso que par le journaliste. Tous les deux savent "extraire" une partie d'un jugement pour le "valoriser".

Un journaleux qui se permet des jugements de valeurs, lui !!! Il indique que Claudette Guiraud (UMP dissidente) est "en progrès sur la forme". De quel droit ? D'où tient-il que Claudette Guiraud soit UMP "dissidente" ? Thierry Del Poso, rappelons le, s'est fait élire sous l'étiquette Nouveau Centre. Nous attendons les progrès sur la forme du journaleux : une présence plus active, une information plus objective au lieu d'une information à charge. Pas des communiqués du Crème l'un , pas des communiqués qui Cassent trop, .......

Enfin, pour le journaleux éphémère, le public présent lors de conseil, s'il comprenait des habitués, comprenait un certain nombre de nouveaux, que nous ne reverrons sans doute pas : question d'opportunité journaleuse ??

Le budget du port présenté par Dominique Andrault ?? Il somnolait, le journaleux !!

il n'est pas possible de passer outre l'information donnée sur le bien loué, modérément par notre directeur de Cabinet : cela a fait l'objet d'une discussion de 10 secondes en conseil, mais bien entendu, le journaleux y consacre quelques lignes ....Que cette personne est chatouilleuse !!

La commune utilise les logements dont elle est propriétaire pour trouver une solution aux cas graves (dixit le maire). Nous l'avions compris pour certains : leur situation est extrèmement précaire...

Au fait : comment se règle la situation de ces cas graves dans la durée ? Pas un mot là dessus. Pas un mot sur le lien entre ce logement d'urgence et le logement social dont le nombre d'organismes en charge est largement suffisant pour prendre le relais! Quelle est la politique de logement social de la commune? Aucun conseiller n'est chargé du logement, mais un adjoint est en charge des Affaires Sociales : un Adjoint bien absent!!

Nota bene : sur l'article précédent, le journal L'Indépendant a supprimé les commentaires ? Curieux ? Ils sont en état de roupillon ?

Voir les commentaires

Rédigé par Bernard

Repost 0

Publié le 11 Mars 2013

L'INDÉPENDANT

 

Théza J.-J. Thibaut : "Perpétuer l'essor du village" ==<ICI>==

 

La fin de l'article de L'Indep est reproduit ci-dessous:

... Thierry Del Poso président de Sud roupillon maire de Saint-Cyprien et les maires des villages voisins...

 

Ils se sont endormis sur l'article, à moins qu'influencés par l'actualité, ils ne voulaient dire goupillon

 

Nb: Merci au lecteur qui a signalé la bourde


Voir les commentaires

Rédigé par Bernard

Repost 0

Publié le 11 Mars 2013

Aux Marches du palais

 

St. Cyprien, du temps de Jacques Bouille  ==<ICI>==

Voir les commentaires

Rédigé par Bernard

Repost 0

Publié le 8 Mars 2013

 

Lors du conseil municipal du 8 mars dernier, une délibération portait sur le Régime indemnitaire Instauration de la prime de fonctions et de résultats  (ou PFR) pour le cadre d'emploi des administrateurs territoriaux.

 

Concrètement cela valide le paiement d'une prime globale annuelle de près de 50 000 €  (prime aux résultats de 24 900 € et prime de fonction de 24 900 €), pour le nouveau directeur général des services en poste depuis moins d'une semaine. La réaction spontanée est de se demander si ce monsieur touche un salaire. On peut au moins penser qu'il n'aura pas de voiture de fonction et qu'il  sera en mesure de se loger hors du parc des logements communaux.

 

Comme d'habitude, l'ensemble de l'équipe municipale majoritaire a voté "OUI" sans avoir besoin de lever la main, Mme Botella trouvant même choquant que l'opposition puisse se poser des questions "Vous vous rendez compte des responsabilités et de la charge de travail ". Encore une fois, il n'a pas de salaire ? A ce tarif là, M. Ramon s'est fait exploiter durement durant trois ans.

Il faut quand même noter que Mme Donnezan et M. Benkemoun, absents, n'ont pas donné de pouvoir.  Pour ceux qui l'ont approuvé, comme M. Figueras par exemple, on ne doute pas qu'il ira expliquer à ses amis pêcheurs les raisons d'un tel assentiment : c'est quand même l'équivalent de plus de 3 SMIC mensuels (en prime) alors que les pêcheurs triment pour (beaucoup) moins que cela. N'étant pas professionnel de la pêche, il y a peut-être des notions d'hameçons et d'appâts qui nous dépassent. Il est enfin dommage que Marie-Pierre Sadourny n'ait pu être présente, car elle aurait sans aucun doute dénoncé avec toute la ferveur sociale qu'on lui connaît, une telle délibération.

 

Extrait d'un article sur la PFR paru sur le site "le portail de la fonction publique"

 

La PFR comprend deux parts cumulables et modulables indépendamment l’une de l’autre par application de coefficients multiplicateurs à un taux de référence (en euros).

  • une part fonctionnelle, modulable de 1 à 6 pour tenir compte des responsabilités, du niveau d’expertise et des sujétions spéciales liées aux fonctions exercées.
  •   une part individuelle, modulable de 0 à 6 pour tenir compte de la performance et de la manière de servir de l’agent. La modulation intègre, sur cette part, l’atteinte ou non par l’agent des objectifs qui lui ont été fixés préalablement.

Si le montant de la part fonctionnelle a vocation à rester relativement stable dans le temps, le montant de la part individuelle attribuée à un agent est révisable d’une année sur l’autre, en fonction des résultats constatés dans le cadre de la procédure d’évaluation. En outre, tout ou partie de cette part peut être attribué sous forme d’un bonus annuel ou semestriel.

 

 

Sans en contester la légalité,  ni juger des compétences du nouveau DGS, Saint-Cyprien est-elle une ville si importante et complexe à diriger, qu'il faille en passer par un tel niveau de primes ?  (quand on sait que Perpignan compte 120 100 habitants,  il serait intéressant de connaître le montant de la prime de son DGS).

 

Dans le contexte économique et social extrêmement tendu où nous vivons actuellement,  une telle décision apparaît totalement déconnectée de la réalité, d'où ce sentiment d'indécence perçu par certains tout à fait légitime.

 

Peut-être que le maire a également prévu dans ces conditions, d'augmenter dans des proportions beaucoup plus modestes bien évidemment, les primes de ses agents municipaux, qui eux ont droit parfois avec largesse à 50 €.

 

Prime ou déprime ?

 

Voir les commentaires

Rédigé par Bernard

Repost 0

Publié le 8 Mars 2013

 

Un commentaire ayant été mis hier soir par "Yza"  sur un article du 23 avril 2010 concernant le camping des muriers

 

  • Bonsoir,

    A cette date, les campeurs du camping les Muriers ont réservé pour la saison 2013. Il est ditque la municipalité a fini par payer les 300 000€, mais les campeurs n'en savent RIEN !!! Ou en est la preuve? Car les caravanes seront au camping au mois d'avril ... Ca craint

 

un petit rappel du dossier et de l'article n'apparaît pas superflu, surtout pour ceux qui pourraient être atteints d'amnésie.

 

 

"Quelques éléments de contexte tout d'abord.


Le maire convoque, en urgence, un conseil municipal le 13 Novembre à 13h30 pour faire délibérer sur l'achat du camping des muriers.


En effet, la commune est saisie depuis septembre de cette question et ..... le délai courant, le maire nous précise qu'il doit notifier cette préemption dans l'après midi même à la Préfecture. Cette saisine dans l'urgence du conseil, à une telle heure, a valu des remarques "désobligeantes", au Maire.


De plus sur le dossier en lui-même:

  • M Antoine s'est étonné de la présentation d'un tel achat alors qu'aucun projet de politique municipale dans le domaine de l'urbanisme n'existe
  • M Roméo s'étonne en conseil du prix faible et déclare avoir attiré l'attention de la commission de l'urbanisme sur le sujet. Il a renouvelé sa demande quant à d'éventuelles hypothèques qui viendraient gréver l'équilibre financier de l'opération. Que nenni lui a-t'on répondu !
  • M Jouandet rompt avec le Maire dont les déclarations sont en totale contradiction avec le rapport présenté en commission des finances sur le financement de ce projet. Il apparaitra très vite que d'autres questions sont à l'origine de l'attitude pugnace d'un groupe de la majorité.

Le Maire nous a rassuré: la mariée est trop belle pour la laisser passer, les habitants et les jeunes de Saint-Cyprien trouveront là un moyen de rester au pays et "on verra comment payer quand il s'agira de payer, en janvier je pense" déclare-t'il. Les seuls arguments sur la faiblesse du prix tiendraient au fait que un ou deux comités d'entreprise n'existeraient plus et que les 2 restants auraient convenu de ce prix.  Le financement serait assuré comme suit "on verra si à la fin de l'année on a fait des économies ou on fera un emprunt": c'est de la gestion prévisionnelle new look.

 

Cette société propriétaire (RCS 391 471 786 R.C.S. FOIX ) a été créée en 1993 et les dernières modifications statutaires datent de 1996 où 5 co-gérants ont été désignés. Depuis rien (sur infogreffe), donc aucune information sur les comités d'entreprise dissous ( ou dix sous ?): n'importe qui pouvait trouver cette information avant le conseil.

 

Or, que se passe-t'il aujourd'hui ? Rien. Non seulement dans la présentation budgétaire pour 2010, pas un mot! Bien sûr, dans le DOB, pas un mot !

 

Et, sur le terrain, nous rencontrons des vacanciers qui sont en train de monter une association de défense, qui nous évoquent une procédure devant le tribunal pour .....insuffisance du prix de vente: la boucle est bouclée!!! Il fallait s'y attendre : trop belle la mariée.

 

Seule l'opposition s'est étonnée de la faiblesse du prix, mais l'équipe municipale a été prise de court et il fallait courir chez le Préfet."

 

Ce même M. ROMEO qui est désormais Le Monsieur Urbanisme de la mairie devrait être en mesure de nous éclairer sur ce dossier qu'il suit depuis le début. Est-il plus persuasif en tant qu'adjoint ?

Si une transaction a effectivement été réalisée, des documents officiels existent et son montant apparaît dans les documents budgétaires de la commune.

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Bernard

Repost 0

Publié le 6 Mars 2013

 


Et, ce soir, conseil Municipal

 


Voir les commentaires

Rédigé par Bernard

Repost 0