Publié le 28 Novembre 2009


Le Petit Journal nous relatait la semaine dernière les conditions de la rupture du groupe PUGNACE d'avec le maire. Au delà des faits retracés, crise qui couvait, position des élus lors du vote du régime indemnitaire, demande d'une gouvernance nouvelle, etc ...., le journaliste déclare à la fin de son article:
"A St. Cyprien certains élus ont peut être, mis la charrue avant les boeufs, ...."

Le Petit Journal a entièrement raison de parler de mettre la charrue avant les boeufs.

Ainsi, alors qu'on ne conna
ît pas l'état réel de nos finances, puisque l'audit n'est pas connu:

  1. La commune achète (certes pour 300 000€ seulement) un camping. Le maire a reconnu honnêtement qu'il ne connaissait pas aujourd'hui les moyens de financement: "On verra au moment de payer si on a fait des économies ou si on empruntera". Achetez une voiture et dites au vendeur que vous verrez comment payer le jour de la livraison !!
  2. Même si c'était possible légalement, les indemnités des élus ont été majorées de 40%.
  3. Le site Internet de la Ville est en refonte (est ce bien nécessaire et ne justifie en rien la non mise à jour du site actuel: la terre ne s'arrête pas de tourner).
  4. Des rémunérations "larges" restent attribuées, selon le groupe PUGNACE,.
  5. Des frais de justice sont pris en charge par la mairie pour la défense d'un des mis en cause de l'affaire en cours.
  6. Des tractations sont entreprises pour "aider" au départ de cadres qui ont bénéficié d'une situation pour le moins provilégiée : on parle, de source bien informée, de plusieurs centaines de milliers d'euros en jeu pour un seul d'entre eux. Alors qu'on réduit les primes et les heures supplémentaires pour d'autres.
  7. Le maire a déclaré que les derniers recrutements ont couté à eux seuls moins que le seul salaire d' "une seule des personnes actuellement suspendues". Certes, mais cette dernière n'est elle pas encore rémunérée par la ville ? Nous n'osons y penser.
Tout ceci nous amène à un petit million d'euros de dépenses alors que la situation financière de la commune n'est pas connue (au moins de nous, les citoyens). Pourtant cela devait être, aux dires de la campagne, un préalable à toute dépense. A moins que le Maire ait connaissance de la situation, lui. Visiblement ses colistiers ne la connaissent pas, c'est comme cela que commencent les irresponsabilités ...ne pas voir ...ne pas savoir... soutenir aveuglément. Cela a été beaucoup reproché aux conseillers municipaux précédents par l'actuel maire.

Mais, je suis rassuré, Thierry Del Poso nous déclare dans l'Indépendant de ce jour, que son équipe est solide, soudée et soulagée. Cette libération du joug interne favorisera sans doute de nouvelles méthodes de travail, nouvelles méthodes de travail en totale rupture avec les précédentes.

Rappelez vous les propos de campagne:



Nota Bene: tant pis pour ceux qui évoquent les vidéos stupides: c'est sans appel


Voir les commentaires

Rédigé par Bernard

Repost 0

Publié le 27 Novembre 2009

Rédigé par Bernard

Repost 0

Publié le 26 Novembre 2009

Le Maire de Saint Cyprien prépare un dépôt de gerbe le 5 Décembre à 11heures, à l'occasion de la Journée Nationale d'hommage aux Morts pour la France pendant la guerre d'Algérie et les combats au Maroc et de la Tunisie.

Les présidents d'associations de Saint Cyprien viennent de recevoir un courrier du Maire leur demandant

" de bien vouloir être mon interprète auprès des membres de votre Comité et de vos adhérents pour qu'ils acceptent de participer à cette manifestation du Souvenir".

"A l'issue de cette cérémonie, un vin d'honneur sera servi à la Mairie".

Le sujet, en soi, n'appelle pas de remarque particulière hormis le fait que, s'agissant de la cérémonie du 11 Novembre", certaines associations (ou toutes , je ne le sais pas) n'ont pas reçu une telle invitation.

Alors, nous pouvons nous demander ce que vaut cet appel au rassemblement: on ratisse large.

De plus, Monsieur le Maire, nous ne souhaitons pas qu' "on rase gratis", comme pour l'hommage aux poilus.

Qui s'agit il de tondre cette fois ?

Il est hors de question que vous renouveliez votre opération d'auto-congratulation, auto-satisfaction en remerciant les nombreuses personnes venues apporter leur soutien à "votre politique et à votre équipe", même si celle-ci est amoindrie.

Les personnes assistant à ce genre de manifestations viennent rendre hommage à ceux qui ont servi le peuple, pas aux autres.

Voir les commentaires

Rédigé par Bernard

Repost 0

Publié le 26 Novembre 2009

Ce n'est pas le printemps, mais pour rappeler une expression d'un conseiller de l'ancienne majorité, il fleurit un bouqet de blogs sur Saint Cyprien.

Certains sont annoncés mais pas encore en activité.

Par contre, le blog de P.U.G.N.A.C.E  ==<ICI>==

Voir les commentaires

Rédigé par Bernard

Repost 0

Publié le 25 Novembre 2009


 "Je mens, mais mes mensonges deviennent des vérités"

                                               Citation d'André Malraux

 

 


Extraits de l'édition de l'indépendant du 21 septembre 2009


 

"………à l’issue de son élection, Thierry Del Poso a pris la parole en ces termes : « J’éprouve en ce moment un sentiment de bonheur mais aussi d’angoisse. « Nous sommes conscients de la tâche qui nous attend. Nous allons essayer de faire de la politique autrement dans la concertation et le dialogue, pour le bien de Saint-Cyprien, en dépassant les clivages traditionnels entre la droite et la gauche », devait-il déclarer avant de clore cette séance qui s’est déroulée dans un climat solennel..."

  1er vérité : La concertation et le dialogue ont donné notamment  naissance à PUGNACE

 

 

"……C’est dans ce contexte, pour le moins atypique, que Thierry Del Poso se retrouve à la tête de la ville. D’autre part, sa tâche ne sera pas facile. Il ne dispose plus que de quatre ans pour s’attaquer à un dossier particulièrement sensible, celui de la lutte contre l’endettement qui exige des mesures efficaces. Il lui faudra ainsi concilier le développement de la commune et une gestion rigoureuse des investissements…."

  2ème vérité : Des mesures efficaces ont été mises en place pour lutter contre l'endettement ! mais où en est l'audit ? Le dossier prioritaire traité par le maire est l'achat d'un terrain de 300 000€ pour lequel on verra le moment venu comment le payer !!! C'est une gestion rigoureuse des investissements!!

     

Extraits de l'édition de l'indépendant du 15 septembre 2009


"…Avez-vous d’ores et déjà défini lesquels seront vos adjoints ?
Non, tout n’est pas encore arrêté. C’est pour cela que je les verrai cette semaine. Il y aura des adjoints mais aussi des conseillers municipaux délégués. Je compte déléguer beaucoup car je veux que l’intégralité de mon équipe participe à la gestion de la commune. Je veux que chacun mette les compétences pour lesquelles je l’ai choisi, au service de la commune. Il n’y aura pas que les adjoints qui décideront de la marche de la commune..."

  3ème vérité : Notre maire ne délègue pas, il relègue. Les compétences indispensables qu'il a reconnues lors de sa campagne... il les évince.


"....Vous
êtes attendu notamment sur la dette et l’urbanisme. Comment comptez-vous régler les problèmes ?

"Lundi, je vais d’abord dire aux chefs de service de la mairie qu’il faut faire des économies. Même si ce sont des bouts de chandelle, mis bout à bout cela compte. Puis nous allons demander, comme nous l’avons dit pendant la campagne électorale, un audit financier. A l’issue, nous prendrons les décisions d’investissement possibles….."

  4ème vérité : Les économies bouts de chandelles ne s'appliquent pas au maire et à son entourage puisqu'une majorité s'est attribuée une augmentation de 40% d'indemnités et une décision d'investissement  a été prise alors que rien n'a encore été fait concernant l'audit financier.

 

 


    "Le mensonge n'est bon à rien, puisqu'il ne trompe qu'une seule fois"

                                                      Citation de Napoléon Bonaparte

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Bernard

Repost 0

Publié le 24 Novembre 2009

Rédigé par Bernard

Repost 0

Publié le 22 Novembre 2009

Les élus, certains , ne sont pas les seuls à mener des actions de manière bénévole pour l'information des citoyens.

Les videos ci dessous ont été montées (légalement) avec un logiciel non activé, ce qui est la cause de la "pub" centrale.

Bonne récré
.

On lit ligne par ligne de la gauche vers la droite ou ...le contraire


Présentation des équipes


 
  nationale   locale
 
 
Une nouvelle gouvernance,
un nouveau langage
 
 
 
  Réduire la dette  
 
 Les recrutements





Voir les commentaires

Rédigé par Bernard

Repost 0

Publié le 21 Novembre 2009

Merci à ceux qui ont suivi le net.

L'indépendant ne publiait rien ce matin mais depuis


la majorité municipale secouée par la dissidence de cinq élus  ==<ICI>==

Interrogations sur le statut de Mme del Poso  ==<ICI>==

Pour les dissidents de "PUGNACE" : "Pas question de démissionner"  ==<ICI>==

Voir les commentaires

Rédigé par Bernard

Repost 0

Publié le 19 Novembre 2009

La Clau

Saint-Cyprien: 19 conseillers municipaux jurent fidélité au maire Thierry del Poso  ==<ICI>==

Voir les commentaires

Rédigé par Bernard

Repost 0

Publié le 18 Novembre 2009

Les magistrats financiers se révoltent et nous ?

 

La Chambre régionale des comptes de Montpellier a eu l'occasion d'intervenir deux fois sur la gestion des comptes de la ville de Saint Cyprien.

 

Aujourd'hui, 22 chambres régionales des comptes sont en charge du contrôle de l'ensemble des collectivités du territoire. Ces chambres régionales effectuent des contrôles à partir de situations rencontrées de manière bien définie.

 

De manière synthétique, la mission de contrôle des actes budgétaires s'exerce dans cinq cas :

  • quand le budget a été adopté hors délai
  • quand le budget est voté en déséquilibre
  • quand l'exécution du budget révèle un fort déficit
  • quand des dépenses obligatoires n'ont pas été inscrites au budget
  • quand le compte administratif n'a pas été voté par le conseil

 

Les contrôles effectués sur les comptes de la ville ont été motivés par une forte augmentation des dépenses et un recours de plus en plus pressant à l'emprunt.

 

Les rapports sont rendus publics après des allers et retours entre la chambre et le maire qui apporte des réponses aux constatations, souvent de manque de régularité des procédures ou de "gâchis". Le rapport est ensuite communiqué à l'ensemble des membres du conseil municipal lors de la réunion qui suit la réception officielle du rapport définitif. 2 articles avaient déjà été consacrés sur ce sujet à Saint Cyprien.

 

L'actualité nous informe, de temps en temps et surtout à l'occasion d'opérations particulièrement pénalisantes pour l'argent public, du rôle de ces chambres.

 

Cela fait les choux gras de la presse, surtout parce qu'on sait que ces rapports font l'objet de nombreuses relectures avant d'être publiés : le style est volontairement « administratif », les mots sont choisis et nul doute que les magistrats prennent des précautions d'usage pour éviter des "clash" trop importants. Nous connaissons tous le discours des politiques qui s'ensuit : tous ont pris bonne note du rapport, tous ont mis des mesures en place pour corriger le tir. Certains toutefois n'ont pas pu passer à travers les mailles du filet et se sont retrouvés devant la justice.

 

Il reste néanmoins que les choses sont dites, écrites et sues.

 

Or, pour la deuxième fois depuis 25 ans, le syndicat des magistrats des chambres régionales des comptes a appelé à une grève hier, mardi. Une réforme du gouvernement envisage de transformer complètement les missions des chambres.

 

Le principe retenu est de transformer le contrôle a posteriori des dépenses en mission d'évaluation et d'audit, comme dans les cabinets anglo-saxons. Les juges vont passer "Du rôle de gendarmes, à un rôle d'examinateur qui compare des performances". Vous voyez déjà l'ambition !

 

Avec à la clé, 10 Chambres interrégionales (qui remplaceront les 22 Chambres régionales) qui n'auront plus d'autonomie dans le choix des collectivités à contrôler. Les magistrats ne pourront plus tirer parti de leur connaissance du terrain, ils seront confinés dans les zones par exemple de la politique de transport, la gestion du RSA, la fusion des organismes chargés de l'emploi ou tout autre sujet défini par la politique ministérielle.

 

Quand on sait le temps nécessaire pour disposer de la matière pour ce type d'études, de nombreuses années s'écouleront entre la demande et la réponse, à tel point que tout le monde aura perdu la question quand la réponse interviendra. De plus, ce sera toujours le gouvernement précédent qui "n'aura pas mis suffisamment de moyens ", qui "aura sous évalué l'impact de ...", qui "aura été gêné par ...".

 

Faites les comptes : actuellement 320 magistrats pour 100 départements : 3 magistrats par département et on s'étonne des découvertes tardives !! Et bien sûr 300 magistrats à la Cour des comptes à Paris.

 

Il est inutile de vous dire qu'aucun maire, président de Conseil général, président de Conseil régional ne s'offusque avec véhémence de cette perte de contrôle de leurs actions ....

 

 

Il ne nous reste qu'une seule solution : évaluer par nous même. L'Association de Défense des Contribuables en sera l'un des acteurs.

Voir les commentaires

Rédigé par Bernard

Repost 0