Publié le 29 Octobre 2011

Elle n'est pas loin, la grenouille, même si c'est tiré par les cheveux (pour les initiés).

 

Le Conseil Municipal votait le 16 décembre 2003, une enveloppe de 420 000€ pour la réalisation du Giratoire Maillol et approuvait les marchés suivants :

Lot 1 :- Groupement d’entreprises : COLAS MIDI MEDITERRANEE /SADE CGTH : voirie – eaux pluviales d’un montant de 242 550,83 ¤ TTC

Lot 2 - Entreprise COLAS MIDI MEDITERRANEE: revêtements hydrocarbonés d’un montant 76 503,93 ¤ TTC

Lot 3- Entreprise STEL: éclairage public d’un montant de 84 579,30 ¤ TTC

Lot 4 :- Entreprise SIGNALISATION CATALANE pour le lot n° 4 : signalisation d’un montant de 9 547,70 ¤ TTC

Et comme très souvent, des avenants ont été conclus, pour amener ces montants à

Lot 1: 252 967,99€

Lot 2: 87 401,04€

Lot 3: 96 674,68€

Au bas mot, une opération qui a coûté (budgétairement), 446 000€ (3 000 000 Francs)

Et bien entendu, dès le 1er Août 2004, un contrat de maintenance a été établi :

Passation d’un contrat de maintenance des installations des fontaines MAILLOL, DESNOYER et RODIN avec l’entreprise ELECTRICITE BATIMENT INDUSTRIEL AUTOMATISME représentée par Monsieur Eric HERNANDEZ pour une durée de un an à compter du 1° AOUT 2004, moyennant une redevance annuelle de 15 548 € TTC et même 21 000€ comme le dit le Maire en Conseil de Novembre 2009, car depuis cette entreprise était toujours la mieux disante.

Cette dernière situation ne convenait pas à notre Maire qui avait décidé de faire effectuer la prestation d'entretien des fontaines en régie.

C'est donc avec un grand empressement et dans un souci d'économie que dès le 13 Novembre 2009, il a annoncé en conseil municipal du 13 novembre le recrutement d'un agent (par ailleurs ancien salarié de l'entreprise sous traitante) afin de faire d'importantes économies.

Mais nous n'avons de cesse de constater que l'équipement judicieux prévu par Jacques Bouille, équipement qui consistait à déporter l'eau s'accumulant au rond point Maillol vers un bassin de rétention, est inopérant.

Depuis plus de 2 ans, à chaque pluie un peu plus forte que la normale, le rond point Maillol est envahi et la circulation est coupée, sous peine de faire appel aux engins de remorquage.

Pour le coup, il est sur que la Mairie a fait des économies….

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Bernard

Repost 0

Publié le 27 Octobre 2011

L'INDEPENDANT

 

Visite préfectorale dans un camping sous tension ==<ICI>==

Voir les commentaires

Rédigé par Bernard

Repost 0

Publié le 26 Octobre 2011

L'INDEPENDANT

 

St-Cyprien : mais qui détient le fonds de commerce du camping ? ==<ICI>==

 

 

L'autre volet administratif  ==<ICI>=

Voir les commentaires

Rédigé par Bernard

Repost 0

Publié le 23 Octobre 2011

Depuis quelques temps, notre Maire, estampillé de son premier conseiller préféré, par ailleurs rédacteur et entremetteur tirent les ficelles de l'actualité et jouent les parties avant l'heure.

Pour cela, ils s'adjoignent les services de médias locaux, L'Indep en premier chef et le bon site Ouillade qui ne manque pas de reprendre des informations susurrées.

 

Deux affaires récentes démontrent bien le peu de professionnalisme de ces prétendus Médias.

  • Tout d'abord, Ouillade fait les choux gras d'une sanction prétendument adressée à l'encontre de Claudette Guiraud qui apprend la nouvelle, par les SMS et la presse. Car, à ce jour , elle n'aurait jamais reçu la moindre signification d'une décision de son parti ? Mais alors, comment M Malpeyre, qui n'a, à aucun moment obtenu la moindre information de la prétendue intéressée, peut-il prétendre faire du journalisme, même du bon journalisme quand on se souvient  des louanges d'autosatisfaction à la rubrique d'accueil de son blog au départ.... A moins qu'une personne bien intentionnée, sans doute déchue, n'ait fait passer le message : copain, coquin. Nous savons que Claudette Guiraud ne se reconnaît pas dans ceux qui revendiquent de prôner la majorité présidentielle, alors certains de ses "amis" se chargent d'elle avec une élégance qui les caractérise !! la question reste ouverte de savoir qui est à l'origine d'une information qui, à ce stade, n'est qu'une rumeur.
  • Ensuite, l'Indépendant et Ouillade (sans doute après avoir lu L'Indépendant : l'info est souvent devenue une affaire de moutons de Panurge, sans valeur ajoutée et avec beaucoup de plagiat) , annonce la mise en examen de Patrick Cheguillaume, webmaster du Blog de l'ADC de Saint Cyprien. Là, encore, aucun appel de ces pseudo médias à l'intéressé. Intéressé qui n'a rien reçu (encore, c'est une manie). C'est encore une fois du bon journalisme. Ah, j'oubliais, le Catalan déçu l'annonçait déjà sur son blog la veille. D'ici à croire qu'il est partie à l'affaire, il n'y a pas loin et que la "communication" passe bien.

Les médias locaux ne sont guère plus professionnels, même si le message de la non démocratie à Saint Cyprien est clamé ! Tout dernièrement, Claudette Guiraud (ils lui en veulent...) a été privée de son droit d'expression dans le SaintCyp info. La mairie ne l'a même pas sollicitée et c'est encore une atteinte de plus du maire (Pour ceux qui s'époumonent à croire qu'il reste un rôle à jouer ...). Maire qui, dans sa grande vision, a entendu la voix de Gérard Colom avant qu'il ne s'exprime oralement et, éventuellement, confirme par écrit. Mais chaque fois qu'on peut faire mal, on le fait : c'est une doctrine. C'est aussi oublier qu'on renforce la volonté de ceux qui ne veulent pas se soumettre.

 

Notre Maire sait beaucoup de choses avant nous, avant les médias, sans doute avant les juges puisqu'il lui arrive de clôturer des dossiers dans lesquels il est auditionné (affaire récente sur l'Indépendant).

 

Notre Maire c'est presque l'anagramme d'Irma : à force de regarder sa boule, aura-t'il les boules ? Il pourrait, peut-être, nous annoncer les nouvelles de la quinzaine à venir!! Sait-on jamais ? Pas la météo, ce serait copier. Non, des nouvelles locales : le prochain conseil municipal avec les résultats de votes par avance et surprise, surprise...

 

Mais quelquefois, à vouloir inventer l'histoire, on se plante. Il en est ainsi de l'organisation d'une rencontre de notre député avec les électeurs de sa circonscription prévue initialement à Saint Cyprien. L'occasion était trop belle pour déjà se placer sur la tribune et exister, montrer sa frimousse, accompagné du conseiller.

Organisation prête, invitations prêtes ....

Et Vlan, coup de pied de l'âne. Il n'en sera pas ainsi et le boomerang des annonces qu'on vante partout et dont on se glorifie et qui en définitive ne se réalisent pas, fait mal. Beaucoup de bruit malgré les cloisons capitonnées. Il faut conseiller les engueulades dans un autre lieu : on ne saura pas aussi facilement.

Et puis LE TEICH a son Mazurek : Pierre Marc Dufraisse laisse la commune dont il a cherché à être élu sans sa présence depuis le conseil de Décembre 2010 : être élu (Ah dans l'opposition) et chercher à exister ailleurs pour palier ce manque... les électeurs de LE TEICH apprécieront en 2014 : ils ne peuvent lui reprocher que son inexistence locale.

Voir les commentaires

Rédigé par Bernard

Repost 0

Publié le 21 Octobre 2011

 

Tous les jours, la presse se fait l'écho de la sortie d'un livre sur "les Nuls" : il y en a un à sortir "Le droit pour les Nuls".

Mais avant, tout citoyen est en droit (sic!) de chercher à approfondir ses connaissances et,  sans aller faire luire ses fonds de culotte sur les bancs d'une université (j'arrête là !!), des petites recherches sur le net sur certains sites sérieux permettent déjà de se faire une bonne idée de la question posée.

Le Fourty et son fonds de commerce : V'là un bon sujet.

 

Un fonds de commerce est l'ensemble constitué des biens mobiliers, corporels et incorporels, qu’un commerçant, qu’il soit personne physique ou personne morale, affecté à une activité commerciale.

 

Un EPIC, c'est quoi ? C'est un Etablissement Public à Caractère Industriel et Commercial, c'est une personne publique (comme une commune par exemple) ayant pour but la gestion d'une activité de service public (un camping par exemple). Tiens, il y a le mot commercial dans son titre.

 

Et comme un fonds de commerce ne comprend pas les immeubles (par nature ou par destination) ni les dettes, disponibilités, créances, contrats et documents comptables, il est tout à fait compréhensible que la Mairie ait fait réaliser un constat d'huissier pour "constater" que les moyens d'exploitation avaient été retirés. Nous avons,  bien entendu, conservé les dettes, les créances (puisqu'elles ont été déduites du prix final), les documents comptables, etc ... 

 

Il est manifeste que la vente du camping Al Fourty s'est réalisée en cédant de manière indirecte une clientèle, qui plus est captive et capturée avec l'empressement qu'il se doit. D'ailleurs l'un des offrants a fait une proposition très lucrative à ce titre,  proposition rejetée.

Notre Maire intervient pour déclarer qu'un EPIC ne fait pas commerce : dans quel cadre s'effectue alors la gestion du camping du Bosc ? Il n'y a pas de TVA, d'impôts, de bénéfices ???

 

 

 

Tout ce qui a été dit valait bien un déplacement à Montpellier, sans passer par Agde !


Voir les commentaires

Rédigé par Bernard

Repost 0

Publié le 18 Octobre 2011

Le reportage de France 3 Languedoc Roussillon diffusé ce vendredi au 19/20 a permis à notre Maire d'apporter en direct des réponses aux faits dénoncés dans le reportage.

Sans porter de jugement sur sa prestation (ses inconditionnels l'auront trouvé génial, ses détracteurs l'auront trouvé crispé, etc...), parlons plutôt de sa connaissance des dossiers ou de ce qu'il a voulu faire passer.

 

Car, en bien peu de temps, nous avons eu droit à une collection de mensonges, à moins que ce ne soit, pour certaines affaires, une insuffisante connaissance des dossiers. A ce point et avec cette constance, cela devient chronique.

 

Mais, le plus dur à avaler est sans conteste sa déclaration sur "Il n'y aura pas de démocratie à Saint-Cyprien avant 2014" (imaginons qu'il soit député: pas de démocratie dans la circonscription...). Plus dur à avaler pour lui car la presse, présente ce jour là, s'en est fait écho et surtout l'équipe de France 3 qui a largement repris la vidéo de son intervention surréaliste en conseil municipal .

Car, notre bon Maire et certains cadres de la ville, sachant que l'équipe de France 3 était à Saint-Cyprien , n'ont pas souhaité répondre aux questions du journaliste lorsque ce dernier les a sollicité. Mais, au grand mais, panique à bord lorsque le reportage prévu a été publié par erreur sur le site internet de France 3 avant sa diffusion.

Alors, il s'en est suivi agitation, intervention, panique pour arriver sur la plateau Télé pour tenter de justifier cet oukase.

 

 

Cet épisode vient se rajouter à de nombreux autres qui laissent sa majorité pantoise, muette et circonspecte. Faire de la politique nécessite une grandeur d'esprit, de l'écoute, du respect et nous en sommes bien loin: le caprice prédomine.
Même si nous ne sommes pas directement concernés, ces méthodes municipales dépassent largement le cadre de la Commune et certains retours de bâton récents ( de salles, de cartes, ...) sont à prendre en exemple.
Les opposants à la démocratie vont siéger seuls ?

 

 

 


 


Voir les commentaires

Rédigé par Bernard

Repost 0

Publié le 14 Octobre 2011

 

L'INDEPENDANT

 

La PJ restitue 128 oeuvres sous scellés à la mairie de St-Cyprien ==<ICI>==

Voir les commentaires

Rédigé par Bernard

Repost 0

Publié le 12 Octobre 2011

L'INDEPENDANT

 

L'IGPN saisie d'une enquête sur... l'enquête de Saint-Cyprien ==<ICI>==

 

les conditions de l'enquête seront elles toutes roses ?

Voir les commentaires

Rédigé par Bernard

Repost 0

Publié le 11 Octobre 2011

Lors du conseil municipal de Juillet dernier (celui qui a précédé le dernier du 7 octobre), le Maire s'était fendu d'un article en 48 heures pour déclarer qu'il était ZEN. Même plus, il était béat de sa prestation. Même, il évoque une ambiance de sérénité, de travail et de constructivité des débats.

Le conseil du 7 Octobre ne lui a manifestement pas laissé les mêmes impressions, mais il a pu affirmer une autorité qui a cloué le bec à ses colistiers, médusés par la teneur des propos. Certains d'entre eux se sont renfrognés dans leurs sièges qui, s'ils n'étaient pas en cuir, n'en étaient pas moins glissants.

La déclaration de Gérard Colom, déclaration qui indiquait qu'il ne souhaitait plus jouer le jeu que le maire attendait (c'est à dire se laisser berner de long en large), qu'il souhaitait rejoindre le groupe PUGNACE, la déclaration était manifestement anticipée et connue et a amené notre Maire à répondre, non pas à cette déclaration mais à affirmer qu'il était le chef.

Il a affirmé que la démocratie n'aurait pas droit de cité dans la commune avant 2014 : une confiscation du pouvoir et déclarée par 2 fois. Quelle mouche l'a t'il piquée ?

Cette déclaration, de jeunesse sans doute, est justifiée par les dépôts de plainte d'élus de l'opposition. Mais ces dépôts de plaintes ont été annoncés en Juin et n'ont eu aucun impact sur sa Zénitude de Juillet.

Alors qu'est-ce qui aujourd'hui provoque ce déchaînement ? Déchaînement qui va jusqu'à interdire un élu de l'opposition de s'exprimer (les autres sont peu loquaces ou se contentent de lire sans grande conviction la prose prémâchée par d'autres), qui va jusqu'à la rappeler à l'ordre 2 fois alors que nous savons tous que la menace d'expulser un élu n'est que fanfaronnade et que, si cette hypothèse avait tenté d'être mise en oeuvre, le préfet serait intervenu (car déjà prévenu de l'ambiance lors de la suspension d'audience), mais pas dans le sens souhaité de l'édile.

La météo est claire mais le ciel s'assombrit soudain ?

Les affaires cumulées des plaintes au pénal, au tribunal administratif, les affaires qui réapparaissent dans la presse déstabilisent visiblement notre élu " à carapaces ou à couches superposées" comme il le dit lui-même.

Enfin, nous savons que maintenant "la démocratie, y en aura pas avant 2014" et que 22 élus de la majorité municipale et l'absent de service acceptent ce pacte de solidarité. Il ne sera plus question pour eux de dire "on ne savait pas": cette pièce a déjà été jouée début 2009.


Alors, à quoi sert un Conseil Municipal à Saint Cyprien ?

 

A pas grand chose puisque l'article du maire préfère parler de "Marche Rose". D'ailleurs, vu le nombre de fautes grammaticales, on ne sait si c'est "Marche Rose" ou "Marché Rose". Il est vrai qu'on est très dans le rose depuis quelques temps...

Voir les commentaires

Rédigé par Bernard

Repost 0

Publié le 9 Octobre 2011

 

La Cour de Cassation vient de rendre un arrêt des plus intéressants, notamment pour l'exercice de la démocratie à Saint-Cyprien : un arrêt pro-démocratie.

En effet, le Maire a déposé un certain nombre de plaintes à l'encontre de certains blogs, ciblant ainsi les blogs qui sont dérangeants pour lui : les autres blogs ne sont bien sûr pas concernés. Est-ce pour des raisons de faiblesse de contenu, d'arrêt de publication, de rareté de parution ???

En tout cas, le sien qui était censé en début d'année, apporter une réponse innovante, fulgurante …semble en panne sèche. Sa gestation a été longue, souvent reporté et la naissance s'est effectuée aux forceps. Mais que de séquelles !!! Aucune actualité du Maire (à quoi s'active-t'il donc?), la page  des "Actions Municipales" est même introuvable !!! Ce n'est en soi pas une grande surprise car il est bien difficile de s'activer pour sa ville et sa carrière politique (en ce sens, notre maire n'est pas le seul). Je n'ose parler du titre : votre maire en direct. A mon avis, nous avons tous un problème de connexion : le direct est différé, pas encore le maire.

Revenons à l'arrêt de la Cour de Cassation du 6 Octobre.

Il était reproché à l'auteur d'un blog de dénigrer un maire, par ailleurs député (Ouf! Pas encore chez nous). Il a été condamné en première instance au paiement de dommages intérêts (11 000€), fermeture de son blog litigieux et publication de la décision.

La Cour d'Appel avait confirmé cette décision, MAIS

La Cour de Cassation vient de juger que les abus de la liberté d’expression ne peuvent être réprimés que par la loi du 29 juillet 1881 et a cassé le jugement et même jugé qu'il n'y avait pas lieu à renvoi et que l'action était prescrite.

Le blogueur sera remboursé des dommages payés, auxquels s'ajoutent 3000€ de dommages. Le Maire poursuivant et débouté fait part de sa « victoire morale ». On en rigolerait presque.

Ainsi, les blogueurs sont soumis aux règles de la loi qui régit la liberté de la presse.

 

Pour Ceux qui veulent lire l'arrêt ==<ICI>==

Voir les commentaires

Rédigé par Bernard

Repost 0