Publié le 28 Avril 2010

Rédigé par Bernard

Repost 0

Publié le 23 Avril 2010

 

 

Comme certains blogs l'ont signalé, dont celui-ci, la gestion du contrat du prestataire de service pour l'aide à l'élaboration du DOB et du budget n'est pas conforme à la réglementation sur la commande publique, notamment sur la question du travail effectué avant la commande.

 

De plus, nous pouvons nous interroger sur la qualité d'une prestation assurée par ce prestataire pour déterminer une politique prospective 2002-2005 quand on voit où cela nous a mené. Cela n'a pas empêché ce même prestataire de critiquer en 2010 la situation de 2008 alors qu'il n'est pas étranger à cette situation.

 

Mais, il y a encore plus surprenant: notre consultant est aussi élu de la commune de Grabels, il y tient un blog et son dernier article est d'un humour qui ne nous rassure pas. Il y fustige:

  • le consultant financier très cher payé de la commune n'a donc rien vu ou pas travaillé... ( ce sont ses propos)
  • et je ne comprends toujours pas pourquoi personne n'a réagi lors du vote du budget. N'avaient-ils donc rien compis ( compris mais il y a une faute dans le blog) ? Ont-ils peur de s'exprimer en conseil, lieu central de la démocratie locale ? Sont-ils anesthésiés ? Font-ils donc confiance aveuglement au grand chef ? (c'est lui qui le dit)
  • Quand il parle du maire, il déclare A-t-il des principes en matière de gestion locale (j'avais cru comprendre qu'il épousait les miennes) ? Donc ????????????

Un seul mot à vous dire M Heymes: bienvenue au club, mais que Saint-Cyprien ne serve pas de psychothérapie, nous sommes servis. Si vous n'arrivez pas à convaincre vos élus, votre concurrent et néanmoins confrère, n'utilisez pas Saint-Cyprien pour y mettre en place une politique que vous ne pouvez pas mettre en place à Grabels ! Vous faites partie de la majorité municipale et vous critiquez votre maire: adhérez à Cap Espoir tant que vous y êtes !! Vous étiez adjoint aux finances et avez démissionné en 2009 ? Toute ressemblance avec des situations .....


Le site de M Heymes ==<ICI>==

 

Allez voir l'article du 17.04.2010 et autres

Voir les commentaires

Rédigé par Bernard

Repost 0

Publié le 23 Avril 2010


Quelques éléments de contexte tout d'abord.


Le maire convoque, en urgence, un conseil municipal le 13 Novembre à 13h30 pour faire délibérer sur l'achat du camping des muriers.


En effet, la commune est saisie depuis septembre de cette question et ..... le délai courant, le maire nous précise qu'il doit notifier cette préemption dans l'après midi même à la Préfecture. Cette saisine dans l'urgence du conseil, à une telle heure, a valu des remarques "désobligeantes", au Maire.


De plus sur le dossier en lui-même:

  • M Antoine s'est étonné de la présentation d'un tel achat alors qu'aucun projet de politique municipale dans le domaine de l'urbanisme n'existe
  • M Roméo s'étonne en conseil du prix faible et déclare avoir attiré l'attention de la commission de l'urbanisme sur le sujet. Il a renouvelé sa demande quant à d'éventuelles hypothèques qui viendraient gréver l'équilibre financier de l'opération. Que nenni lui a-t'on répondu !
  • M Jouandet rompt avec le Maire dont les déclarations sont en totale contradiction avec le rapport présenté en commission des finances sur le financement de ce projet. Il apparaitra très vite que d'autres questions sont à l'origine de l'attitude pugnace d'un groupe de la majorité.

Le Maire nous a rassuré: la mariée est trop belle pour la laisser passer, les habitants et les jeunes de Saint-Cyprien trouveront là un moyen de rester au pays et "on verra comment payer quand il s'agira de payer, en janvier je pense" déclare-t'il. Les seuls arguments sur la faiblesse du prix tiendraient au fait que un ou deux comités d'entreprise n'existeraient plus et que les 2 restants auraient convenu de ce prix.  Le financement serait assuré comme suit "on verra si à la fin de l'année on a fait des économies ou on fera un emprunt": c'est de la gestion prévisionnelle new look.

 

Cette société propriétaire (RCS 391 471 786 R.C.S. FOIX ) a été créée en 1993 et les dernières modifications statutaires datent de 1996 où 5 co-gérants ont été désignés. Depuis rien (sur infogreffe), donc aucune information sur les comités d'entreprise dissous ( ou dix sous ?): n'importe qui pouvait trouver cette information avant le conseil.

 

Or, que se passe-t'il aujourd'hui ? Rien. Non seulement dans la présentation budgétaire pour 2010, pas un mot! Bien sûr, dans le DOB, pas un mot !

 

Et, sur le terrain, nous rencontrons des vacanciers qui sont en train de monter une association de défense, qui nous évoquent une procédure devant le tribunal pour .....insuffisance du prix de vente: la boucle est bouclée!!! Il fallait s'y attendre : trop belle la mariée.

 

Seule l'opposition s'est étonnée de la faiblesse du prix, mais l'équipe municipale a été prise de court et il fallait courir chez le Préfet.

 

 

 

A 3'35" intervention de Mme Guiraud

A 5'56" intervention de M Roméo

A 9'30" intervention de Mme Sadourny-Gomez

A 13'10" intervention de M Antoine

A 16'07" intervention du Maire

A 17'35" intervention de M Roméo sur le financement du projet

A 17'45" la réponse du Maire

Puis intervention de M Jouandet

et vote

Voir les commentaires

Rédigé par Bernard

Repost 0

Publié le 21 Avril 2010

 

 

LE MIDI LIBRE

 

Les commerçants inquiets du déplacement du marché  ==<ICI>==

L'INDEPENDANT

 

Les commerçants inquiets du déplacement du marché ==<ICI>==

Voir les commentaires

Rédigé par Bernard

Repost 0

Publié le 18 Avril 2010

 

Le vote du budget démarre dans la douleur : les articles du Code Général de Collectivités Territoriales sont bien difficiles à citer. Heureusement que le Maire dit que le vote par chapitre permet de gagner du temps, heureusement, la nuit n’aurait pas suffit.

 

Sur les modalités du vote par chapitre, pas de problème.

 

Présentation du budget :

 

Le fonctionnement: Dépenses : 22 Millions d’Euros et les Recettes à 20.8M€. On pourrait croire que le budget est en déficit, mais on, le Maire récupère pratiquement 1.2M€ des économies de 2009 pour équilibrer son budget. Quel artifice !! Il s’est déjà, lors des vœux, appropriés 2/3 des 3 M€ d’économies (c’est lui qui le dit et comme dirait un adjoint, c’est nous qu’on l’a fait), il n’a pas osé le redire lors de la présentation du compte administratif mais il sait bien engranger ces économies pour son budget 2009.


La rhétorique utilisée le long des explications a toujours consisté à comparer le budget 2010 avec celui de 2009  et d’éviter la comparaison avec les dépenses réellement réalisées sur 2009. Bien entendu, l’opposition n’a cessé de demander les raisons qui ont amené le Maire à s’écarter de la réalité de la dépense de 2009.


Les investissements : Dépenses : 5.62M€ et 6.973M€ en recettes. Le montant de la section d’investissement est porté à 7.421M€ par l’adjonction des restes à réaliser (en dépense et en recette) de 2009.

 

 

A 5’10 " Me Giraud relève l'artifice de la comparaison budgétaire, suivie de Me De Sars et Me Jaillet: tout concours à la même remarque: pas de volonté d'économies dans le budget : les charges à caractère général sont en hausse de 15% (26% sur les services généraux).

M le Maire dit qu'il ne peut comparer que budget à budget, ben voyons !!! A 11" M Ramon explique les règles de présentation budgétaire. C'est une chose, mais ce ne sont pas ces règles qui fixent la politique, quand il y en a une ! Personne ne se serait offusqué d'une présentation budgétaire, budget à budget, qui montre une évolution négative des dépenses. Bien au contraire, l'année 2009 ne s'est-elle pas déroulée ainsi?

 

A 12'30" M Roméo fait état d'une situation d'épargne nette négative.

 

Video 12 ==<ICI>==

 

 

Devant cette situation difficile , Zorro le consultant est appelé en renfort. Le consultant avoue en marmonnant que les recettes ne sont pas des limites mais des espérances (j'espère qu'elles sont bien fondées...) et que s'agissant des dépenses, il n'y a pas lieu d'atteindre ces limites.

 

A 6'24" M Jouandet note les améliorations de l'autofinancement. L'équilibre du budget est statique: les dépenses de gestion courante proposées à 17M€ sont en nette hausse par rapport aux 15M€ dépenses en 2009, donc 2M€ de hausse. Certaines recettes sont en baisse, contrairement aux déclarations du DOB.

 

Video 13 ==<ICI>==

 

 

M Jouandet rappelle que le montant des investissements jusqu'à 2005 était de 4M€ comme aujourd'hui mais avec une pression fiscale bien moindre. A 3'45", c'est encore Zorro qui intervient, mais cela n'est pas étonnant !! Décidément chacun a son supplétif! A 8'13" Y a personne qui répond !!! Ah, si, Zorro est là ! toutes ses interventions débutent par "Sur le plan technique" comme pour justifier son rôle et pour tenter de le minimiser. La vidéo ne pardonne rien ! Le Maire intervient peu, l'adjoint aux finances est enfermé dans une bravitude muette.


Video 14 ==<ICI>==

 

 

Me Giraud intervient sur les recettes d'investissement, notamment en regard des subventions de Sud Roussillon, accompgnée de M Antoine. A 4'17", Zorro est amené à dire une bêtise en omettant qu'une subvention de l'Etat de diminue pas la dépenses, mais diminue la subvention operçue de Sud Roussillon, mais ce sujet n'est pas majeur.

 

A 8' M Jouandet critique la politique des Si, si, si . Il souhaite un affichage clair sur le désendettement avec des taux d'intérêt qui ne risquent que de monter: 60% de la dette a plus de 20 ans !!! alors que l'endettement d'Argelès et de Canet est de 30M€ au lieu de 54M€ pour Saint-Cyprien.


Video 15 ==<ICI>==

 

Le Maire évoque des opérations de cession extraordinaire en début de la vidéo suivante: gymnase, terrain de boules, musée, camping, etc ....

 

A 4'45" M Antoine interpelle le Maire sur les effectifs: c'est M Ramon qui s'y colle.

 

Vote contre: toute l'opposition

 

Video 16 ==<ICI>==

 

 

Moralité: beaucoup de technique, un fonctionnaire et un consultant qui occupent 95% du temps de la majorité et 5% dédiés au plan politique au Maire et son adjoint. Pas de transparence dans le budget mais de la transparence dans l'inaction.


Voir les commentaires

Rédigé par Bernard

Repost 0

Publié le 18 Avril 2010

 

 

L'INDEPENDANT

 

Vote du budget :

l'opposition dénonce le manque de débat et d'informations ==<ICI>==

Voir les commentaires

Rédigé par Bernard

Repost 0

Publié le 16 Avril 2010


Je me dois de vous rappeler ce passage: ce n'était pas trop long, vous avez donc tous entendu:

 

 

 


Ainsi, il est de notoriété publique que le compte administratif adressé au préfet n'est pas celui que les délégués communautaires ont adopté; voir minute 6.


Nous ne sommes pas à une approximation près.


Mais alors, que valent vos votes ? Que fera le contrôle de légalité, apprenant que le compte qui lui a été adressé ne correspond pas au compte soumis à délibération?

Vous avez signé un document? Qui a signé le document adressé à la préfecture?

Voir les commentaires

Rédigé par Bernard

Repost 0

Publié le 16 Avril 2010


Le Maire soumet au vote du conseil municipal le compte de gestion du receveur. Petit rappel: le receveur n'a pas été invité à la séance.


La discussion porte majoritairement sur l'indemnité du receveur.


Le compte de gestion de la commune est approuvé et nous passons à celui du port (6'45"). Beaucoup de patouillage et ma foi, "il faut le faire, alors"


Vidéo 8 ==<ICI>== 

 


Nous en arrivons au vote des taux communaux : le maire propose le maintien des taux 2009. L'opposition pointe l'augmentation des recettes (+333 000€) par l'ajustement de l'assiette d'imposition.


Nous sommes rassurés, c'est seulement 7€ par foyer donc pas grand chose selon l'adjoint aux finances. Mais si ce n'est pas grand chose pour les contribuables, pourquoi la commune ne s'en passe-t'elle pas ?  L'opposition a proposé que les taux soient ramenés à un niveau, comme l'avait fait la municipalité précédente, pour permettre un rendement fiscal constant. Bien entendu, cette remarque a été balayée sans débat (5'50"). Remarquez qu'on parle de 330 000€ sur un montant de l'ordre de 20M€. C'est dire que la survie de la commune tient à 1.5% des crédits. Nous verrons plus loin qu'on abonde le budget 2010 de plus de 1.18M€ de reports (7%) et que le Maire déclare vouloir en épargner une partie. C'est avouer que ces 330 000€ sont inutiles.


Vidéo 9  ==<ICI>==

 

M Jouandet s'interroge sur le recours au cabinet extérieur qui devait réaliser une étude prospective (qui faisait partie de son cahier des charges et qui devait amener l'examen de différentes hypothèses pour le budget). Le Maire déclare que l'étude est en cours (1'). L'étude sera faite sur la durée du mandat, donc l'appel d'offres ne sera pas respecté. Le maire se contredit en déclarant que cela a été fait. Cela a été fait, mais ce n'est pas terminé.


M Jouandet fait une synthèse sans concession de la politique de redressement où on cueille l'aubaine de 2009 (7'20"). Allez, on est bon pour payer nos impôts.

 

Vidéo 10 ==<ICI>==

 

 

L'affectation du résultat permet d'abonder le budget de fonctionnement de 2010 de 1,186M€. c'est à dire que les économies de 2009 (grâce au procureur) sont recyclées en partie sur 2010, c'est le début du développement durable ?. M Andraut est bien seul, même si son entourage l'observe, sans lui apporter de concours. L'argumentation de l'adjoint aux finances tient seulement dans une comparaison du budget de 2010 avec le budget de 2009, en mettant de côté les dépenses réelles. C'est dire que cette année 2010 ne sera pas une année d'économie: à tout le moins nous pouvions nous attendre à une politique de rigueur basée sur les vraies dépenses de 2009. A 6'30", le Maire déclare qu'il peut comprendre les remarques de M Jouandet, mais pour investir en 2010, il aurait fallu recourir à l'emprunt !!! Mais (8'45"), le Maire déclare que ces fonds vont permettre de dégager un résultat positif pour 2011: cela signifie alors qu'on aura fait des économies?

 

Tout ceci est incompréhensible:

  • sans l'intégration des économies de 2009 vers 2010 on aurait eu recours à l'emprunt.
  • avec l'intégration des économies de 2009 vers 2010 on aura un résultat positif (un "bénéfice").

M Jouandet (9'40") fait dire au maire qu'il inscrit en fonctionnement des crédits dont il sait qu'il ne les dépensera pas: la sanction tombe, le budget n'est pas sincère. Cette remarque reviendra à plusieurs reprises. Le Maire indique que des décisions budgétaires pourront venir modifier ce budget: il reste que le budget n'est pas sincère.


A 12'45", la 1ère adjointe prend en charge le compte de gestion du port où les charges du port pour 2010 augmentent de 2% avec des recettes stables par la réinjection du résultat 2009 dans les comptes de 2010; "réellement" (14'55").


Vidéo 11  ==<ICI>==

Voir les commentaires

Rédigé par Bernard

Repost 0

Publié le 16 Avril 2010

 

La réunion du conseil municipal se poursuit sur le compte administratif du port. Cette fois, c'est la 1ère adjointe qui officie et non l'adjoint aux finances. C'est dommage, car, d'entrée nous voyons bien qu'elle n'est pas rompue à la lecture des chiffres, ce n'est pas sa tasse de thé, mais il faut assumer.


De manière très aimable elle demande ultra gentiment et interrogative "vous voulez qu'on procède comme ça?" et dans la salle voilà qu'on glousse (0'49") alors qu'elle est manifestement ultra aimable. Troublée quand même, la lecture des chiffres n'en est pas plus aisée. Il reste que la présentation du compte administratif est sans âme, on met sur le même pied des millions et des sommes de 19,42€. Avant l'affaire sur le financement de l'école Raymond Henri, nous aurons droit à une litanie de chiffres aussi inutiles qu'insipides. Qu'a-t'on fait des opérations du port ? Une vaguelette de chiffres. On sait qui est la souris et on cherche la montagne qui a accouché!


A 2'51", le débat s'anime par une intervention de Me Giraud, suivie d'embrarras. M Figueras apporte des explications (4'30"), appuyée par la 1ère adjointe qui précise qu'il y a des astreintes, ce que contredit M Figueras. Me Giraud pose des questions sur les rémunérations des cadres A et M Figueras lui répond sur les primes (5'10"). Il me revient le sketch de Thierry le Luron imitant Georges Marchais: "M Elkabach, vous faites les questions, moi je vous apporte mes réponses". Sans doute un petit reste d'un conditionnement politique antérieur.

 

M Figueras nous annonce que nous sommes le 3è port de France !

 

La 1ère adjointe déclare que M Guiraud mélange tout et que la masse salariale n'est que de 850000€ environ. Malheur, la 1ère adjointe n'e'st pas férue de la comptabilité tout court car elle exclue toutes les charges de la masse salariale (6'). C'est tout nouveau, c'est une notion très intéressante mais seulement valable à Saint-Cyprien et ce n'est pas ainsi qu'on va financer les futures retraites: confondre masse salariale et montant des rémunérations versées, c'est triste.  Elle précise à Me Guiraud que c'est comme elle veut: quand M Pumareda revendique un statut de l'élu, nous pouvons revendiquer un minimum de professionalisation de nos élus. Le calcul de la masse salariale, ce n'est pas comme on veut, c'est comme la réglementation le dit.


Le reste de la vidéo est du même acabit: "ce n'est pas nous qu'on l'a mis" et "on en a par-dessus la tête de se faire traiter d'incapables", phrases émises par un adjoint démontrent le climat de la discussion.

 

Vidéo 5 ==<ICI>==


M Jouandet fait à nouveau état de ses demandes de documents, demandes auxquelles on lui répond par l'affirmative et qu'en fin de compte, il n'obtient pas. Il évoque le manque d'organisation du travail des élus. M Jouandet indique que la commission du matin sur le sujet du port s'est bien tenue (on a droit à un merci furtif et très rapide 3'09" de la 1ère adjointe). Au cas où nous aurions mal compris, elle demande à M Jouandet (4'38") alors qu'il intervient "vous vous êtes fait une bonne opinion ce matin ?", là c'est tandancieux !!

 

M Paillarès est appelé en renfort (10'30") sur la question des réserves (financières) du port suite à une question de M antoine.

 

Le vote se fait à bulletin secret "vous le voulez?" (15'30")

 

Vidéo 6 ==<ICI>==

 

Le vote à bulletin secret s'effectue dans un désordre total.


L'école des fans est terminée.


Voir les commentaires

Rédigé par Bernard

Repost 0

Publié le 16 Avril 2010

 

L'INDEPENDANT


le budget 2010 voté dans un climat d'apaisement ==<ICI>==

Voir les commentaires

Rédigé par Bernard

Repost 0