Publié le 29 Septembre 2010

 

Le Conseil Général a initié un projet qui vise à relier un certain nombre de stations littorales, de Barcarès à Argelès,  au moyen d'une voie ouverte en sécurité aux vélos et permettre ainsi  d'offrir une alternative aux modes de déplacements automobiles, de faire découvrir le littoral par d'autres moyens que les transports traditionnels, de rapprocher l'homme et la nature.

 

Bien entendu, ce projet s'inscrit logiquement dans le cadre du PDU (Plan de déplacement urbain)  de l'Agglo Perpignan Méditerranée.

 

 

Image du site du conseil général

 

Carte Vélittorale

 

 

 

 

Le Conseil Général des PO vient de lancer un appel d'offres pour les terrassements et la chaussée de la 3è phase entre Canet et Saint -Cyprien.

Voir les commentaires

Rédigé par Bernard

Repost 0

Publié le 28 Septembre 2010

Une petite vidéo circule sur le net. Elle n'est pas sans rappeler un épisode vécu.

 

J' t'en mets une

 

Deux collaborateurs qui le retiennent

 

Un comique de circonstance

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Bernard

Repost 0

Publié le 25 Septembre 2010

 

OVNI 66 Pyrénées Orientales

 

24/09/2010 - 22h40 Saint-Cyprien : sphère orange ==<ICI>==

 

L'INDEPENDANT

Disposition des associations  ==<ICI>==

Les associations en fête  ==<ICI>==

Voir les commentaires

Rédigé par Bernard

Repost 0

Publié le 22 Septembre 2010

Un de nos lecteurs assidu a fait référence au Décret n°2006-887 du 17 juillet 2006.

Ce décret est relatif à la publication par voie électronique des subventions versées aux associations de droit français et aux fondations reconnues d'utilité publique.

 

Il précise que :

 

Article 1er

"A l'exception des aides attribuées en application d'une loi ou d'un règlement, toute subvention versée sous forme monétaire ou consentie sous la forme d'un prêt, d'une garantie ou d'un avantage en nature à une association de droit français ou à une fondation reconnue d'utilité publique fait l'objet, de la part de la personne morale de droit public l'ayant attribuée, d'une publication sous forme de liste annuelle comprenant le nom et l'adresse statutaire de l'organisme bénéficiaire ainsi que le montant et la nature de l'avantage accordé."

 

 

mais l'article 2 est encore plus précis

 

 

"A l'exception des communes comptant moins de 3 500 habitants, la liste mentionnée à l'article 1er ci-dessus est rendue accessible au public à titre gratuit par la personne morale de droit public sur un site d'information relié au réseau internet ou sur tout autre support numérique.

 

Cette liste annuelle est transmise au préfet au plus tard le 30 avril suivant la fin de l'exercice pour lequel ces subventions ont été attribuées. Pour l'exercice 2005, cette date est reportée au 30 novembre 2006."

 

Ainsi, dans le cas de Saint-Cyprien, il appartient à la Mairie, qui dispose d'un site Internet, et accessoirement d'un blog inféodé, de fournir cette information pour l'exercice 2009 et s'organiser pour rendre cette information pour l'année 2010, surtout qu'un nombre important d'avantages en nature est alloué à certaines associations bien ciblées. Nous ne nous contenterons pas d'un montant global, puisque le texte demande  "le nom et l'adresse statutaire de l'organisme bénéficiaire ainsi que le montant et la nature de l'avantage accordé", c'est donc bien par association.

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Bernard

Repost 0

Publié le 20 Septembre 2010

Les associations de la Ville de Saint-Cyprien bénéficient de moyens alloués au delà des seules subventions. On y trouve pèle mêle :

  • Une structure d'accompagnement de la vie associative au moyen de la Maison des Associations, avec du personnel de la Commune (et pour le moment, un agent de Sud Roussillon mis à disposition), du matériel, et des locaux. Sans oublier la communication réalisée par le blog de la mairie, qui n'est plus le blog du correspondant de l'Indépendant, tant sa production est ciblée : Allez gence avant tout. 
  • Des transports en cars.
  • Des salles allouées gratuitement pour des vide-greniers aux places payantes.

C'est dire que le vrai coût de la Vie Associative va au delà du simple versement des subventions.

 

Par ailleurs, les associations sont regroupées en associations sportives, associations culturelles et autres associations.

 

Ce regroupement est quelque peu arbitraire, comme beaucoup de regroupements. Mais celui-ci ne manque pas de poser question dès lors qu'il entraine des situations claniques.

 

Ainsi, sont Culturelles

 

Et ne le sont pas

Etc ...

 

Ce classement est-il élaboré à partir de la lecture des statuts des associations ou à partir de critères de dépendance, voire d'allégeance?

Cela ne poserait aucun problème si cela ne générait aucun préjudice. Or, dimanche prochain, un forum (pour le moment  sans tapage médiatique) est organisé pour les associations dites culturelles, et ce forum ne s'organise que sur invitation: M le Maire est le seul décideur aux dires de Me Nègre et Me Pastou, employée de Sud Roussillon, mise à disposition de la Commune (merci aux contribuables de Latour et Alenya mais le directeur de cabinet est content...)

 

Surprise, si nous retrouvons des associations "autres" invitées au forum, certains ne sont pas invitées mais évitées. L'organisation se fait en circuit fermé, mais morts de trouille, certaines sont quand même invitées (foi de Lions).

 

De quoi, de qui a t'on peur ? Tout simplement de la démocratie.

Voir les commentaires

Rédigé par Bernard

Repost 0

Publié le 18 Septembre 2010

C'est un peu long, mais c'était la période castriste des monologues fleuves. Ceci fait partie d'un long discours élaboré pour un programme des municipales.

 

A vous de chercher qui a dit ceci :

 

  • "L'état d'endormissement de la commune", car depuis, elle est réveillée.
  • " Les cours de tennis de la plage ! Ceux là au moins étaient accessibles a tous et n'importe quand, à l'inverse de ceux de grand stade." Et pourtant on fait tout pour que les gens aillent à grand Stade, lieu de captage municipal.
  • "Certes notre village est propre, accueillant, fleuri et c'est encore heureux lorsque l'on connaît le surendettement qui est le notre, que toutes les dépenses n'aient pas été vaines ou insensées !!", mais depuis, avec ces touristes tout est sale. Ils nous ramènent même des rats.
  • "Nos anciens méritent mieux qu'un repas de fin d'année livré à domicile." , "Les services à leur profit doivent se développer pour faciliter leur vie au quotidien, leurs déplacements". Maintenant on leur enlève la proximité de la police municipale pour leur prêter assistance.
  • "Les commerçants et artisans doivent retrouver la possibilité de dynamiser leurs activités et créer l'animation de la cité." C'est pour cela que les travaux sont faits en régie et, pas de travail pour les artisans.
  • "Les jeunes fuient le village ou ils sont nés faute de pouvoir s'y amuser, y travailler …". D'ailleurs les flonflons de la Fiesta Major, place de la république les ont fait fuir rapidement : Piaf, Moréno … c'est de leur temps.
  • "Les employés municipaux doivent retrouver la considération des élus et la possibilité de s'exprimer sans crainte." Moi aussi, j'ai fait un rêve.
  • "Le nombre croissant d'habitants n'est pas non plus incompatible avec une municipalité proche de la population, accessible au quotidien, sans qu'un rendez vous avec un élu ne se transforme en privilège après une attente de plusieurs semaines pour les plus chanceux." La dure réalité de l'action, décalée d'avec les paroles.
  • "Vous méritez mieux que des promesses d'embauche faute de vous donner les moyens de créer votre propre activité." Et pourtant, combien se sont vantés d'une embauche après les élections. Beaucoup attendent encore.
  • "Occupons nous d'abord de nos concitoyens avant de vouloir briller aux yeux du monde au travers d'une urbanisation démesurée!". La proposition de modification du POS en est une bonne illustration.
  • "Enfant du village comme ma mère et mon propre fils , désireux de vous servir comme l'a fait mon père en tant qu'adjoint aux sports, ancien professeur du judo club de st Cyprien et enfin avocat , j'ai la prétention de bien connaître mon village natal et de pouvoir , avec votre soutien , l'amener ensemble, plus loin , différemment." Déjà la famille, mais c'est lui qui le dit: il a le droit !!!
  • "Seul un dialogue constructif peut faire avancer notre village , alors n'hésitez plus a dire ce que vous pensez.". La cerise sur le gâteau.

Vous êtes seuls juges de la crédibilité portée à ce discours. Bien entendu, je dispose des sources et du monologue complet.

Voir les commentaires

Rédigé par Bernard

Repost 0

Publié le 16 Septembre 2010

La Semaine du Roussillon publie un classement des communes selon les taux des taxes locales.

 

Une première comparaison avec des communes comparables (en terme d'activité, notamment touristique) nous donne ce tableau :

 

 

  ST Cyprien Canet Argelès
Taxe d'habitation 17,5 15,06 11,71
Foncier bâti 23,42 19,67 15,29
Ordures Ménagères 13,9 12,66 10,5
       
Classement (sur 226) 10 31 108

 

C'est dire que les marges de manoeuvre sont (très) limitées. Avec une fiscalité nettement plus faible que celle de Saint-Cyprien, les autres stations n'en sont pas moins moins endettées.

 

Les mêmes données avec les communes environnantes ne sont guère plus flatteuses, hormis Alenya qui se classe avant Saint-Cyprien :

 

 

  ST Cyprien Alenya Latour Bas Elne Théza Elne
Taxe d'habitation 17,5 18,26 13,75 11,65 12,08
Foncier bâti 23,42 26,86 20,33 15,43 18
Ordures Ménagères 13,9 11,7 11,7 14,5 10,39
           
Classement (sur 226) 10 8 59 110 96

 

A noter, et vous l'aurez compris, plus une commune est placée dans la partie supérieure du classement, plus la fiscalité est lourde !!!

 

Bien entendu, le poids de cette fiscalité n'incombe pas à l'équipe actuelle. Pour autant, il lui appartient de nous donner une vision des impôts sur le moyen et le long terme.

Voir les commentaires

Rédigé par Bernard

Repost 0

Publié le 15 Septembre 2010

L'INDEPENDANT

 

Le bel été de Sud-Roussillon  ==<ICI>==

Après le bilan de la saison, bientôt , le bilan de la première année de mandat: faisons un rêve

Voir les commentaires

Rédigé par Bernard

Repost 0

Publié le 15 Septembre 2010

L'enquête publique sur la révision du POS est maintenant terminée: il appartient au commissaire enquêteur de rédiger son rapport. Une petite précision: le commissaire enquêteur est désigné par le tribunal administratif et n'est pas choisi par celui pour le compte duquel l'enquête est diligentée. La majeure partie des remarques formulées l'a été le dernier jour, ce qui démontre bien le faible niveau d'information.

 

Faute d'une publicité importante, le cahier chargé de recueillir les remarques des uns et des autres était plutôt peu rempli, indiquant le faible niveau d'information des citoyens, résidents ou non.

 

  L'objet de l'enquête publique pouvait, de prime abord, paraître mineur. Quelques mesures d'ajustement, de ci, de là, mais surtout, dans les quelques photos jointes au maigre dossier présenté au groupe de personnes présentes ce vendredi 3 septembre, une photo n'a pas manqué d'attirer notre attention. 

 

Nous aurions pu nous attendre à une photo d'un panneau municipal décrivant la modification locale, très importante, du POS, mais nous n'avons eu droit qu'à une photo d'un promoteur vantant un programme immobilier, alors que la modification du POS est loin d'être actée.

 

Trois solutions:

  • Ou le promoteur a obtenu la certitude de la modification du POS. C'est faire bien peu de cas, de sa part ainsi que de celle de nos élus, de l'enquête publique, du travail du commissaire enquêteur et des remarques qui ont pu être faites.
  • Ou le promoteur prend des devants risqués et fera supporter le risque par les futurs acquéreurs, aveuglés par la possibilité d'acheter une résidence "les pieds dans l'eau". Nous leur souhaitons de garder un peu d'eau pour les yeux, qui pleureront.
  • Ou le promoteur lance son programme, soutenu par quelques privilégis (cadres de la société, cadres locaux, pour ne pas dire caciques locaux, etc ...).

 

Manifestement les leçons de la Tranche sur Mer ne portent pas.

 

Qu'y a-t'il dans ce programme local ?


Capellan bord de mer

 

Le POS actuel réservait cette zone à un habitat collectif, dans la continuité des immeubles déjà implantés alors que le projet vise à implanter 15 villas et une résidence séniors. Ceci dit, en passant, des séniors à cet endroit! Ils ne vont pas sortir beaucoup l'hiver et, sans doute encore moins l'été ... à moins que cette résidence ne puisse être recyclée en résidence de tourisme tout simplement.

 


Des membres d'association ont pu présenter leurs remarques. Vous pourrez retrouver  ==<ICI>==, celles de l'association Bien Vivre à Saint-Cyprien (celle chargée de la Sauvegarde de la Plage n'a émis aucun avis. La plage se limiterait-elle au nord du Port ou un défroissement aurait été envisageable?).

 

Le commissaire enquêteur va remettre bientôt son rapport. Il sera consultable à la mairie et nous ne nous en priverons pas.

 

Zone du projet

plage sud

Voir les commentaires

Rédigé par Bernard

Repost 0

Publié le 13 Septembre 2010

Il y a un an , le deuxième tour des élections municipales donnait la majorité à la liste de Thierry Del Poso. Les élections municipales avaient lieu à cette même période à Carcassonne.

 

Le maire de Carcassonne fait son bilan.

 

 

L'INDEPENDANT

 

CARCASSONNE L'an 1 de Jean-Claude Pérez : l'interview-bilan de son action ==<ICI>==

 

Y aurons nous droit aussi  ? Ou alors attend t'on  le prochain remaniement gouvernemental pour, à l'instar du recruteur patenté qui recommande d'attendre pour choisir entre UMP et NC, se positionner ? Cela se pourré bien.

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Bernard

Repost 0