A TA MEMOIRE, JUSTE UNE MISE AU POINT

Publié le 16 Septembre 2021

Suite à l’information publiée dans le dernier bulletin municipal (septembre-octobre), eu égard à la mémoire de mon mari Bernard BEAUCOURT, conseiller municipal et communautaire, je tiens à rétablir quelques vérités concernant sa disparition le 28 Juillet dernier (et non le 29 comme indiqué).

Aucun avis de décès n’a été publié ni par la mairie, ni par la communauté de communes, ce qui « normalement » dans la règle de la « bienséance » aurait dû être le cas.  

La famille a publié l’avis dans le Journal l’Indépendant et les obsèques ont eu lieu le Lundi 2 Août : aucun représentant de la mairie, aucune gerbe, aucune manifestation sous quelque forme que ce soit.

Le 19 Août (soit près de 3 semaines après), je reçois un message téléphonique (texte ci-dessous) de la directrice de la communication. J’ai effectivement répondu par mail à Mme MEUNIER, que je ne souhaitais pas donner suite à sa demande.

Lors du dernier conseil municipal qui s’est tenu Jeudi 9 Septembre, Claudette GUIRAUD a accepté (et je tiens encore à la remercier) de lire un message à Mr DEL POSO et son équipe.

                                                   VOICI CE QU’ELLE A LU EN MON NOM :

Extraits du message téléphonique du 19 Août laissé par la directrice de la communication concernant le décès de mon mari le 28 Juillet

« Bonjour Mme Beaucourt, Pascale Meunier, je suis directrice de la communication à la commune de St Cyprien, ……. je vous appelais pour avoir quelques éléments pour faire annoncer le décès de votre époux dans le bulletin municipal, si vous êtes d’accord bien sûr avec cette annonce, c’est juste histoire de dire qu’il a disparu et mettre quelques petites informations sur lui, …….. ». 

Une démarche sans doute pour se donner bonne conscience … d’avoir faire preuve d’indécence, de mépris et d’irrespect à l’égard de la mort d’un élu, conseiller municipal et communautaire, qui avait fait le choix d’être dans l’opposition et qui ne méritait donc pas, que le maire ou un de ses représentants soit présent à ses obsèques le 2 Août.

C’est juste histoire de dire, que la place que vous réserviez avec beaucoup de condescendance pour mon époux et les quelques petites informations le concernant, vous pouvez l’utiliser pour créer une rubrique «chiens écrasés».

Le seul souhait de la famille aurait été que Bernard BEAUCOURT soit respecté, surtout dans la mort, ce qui apparaît vraiment difficile, puisque même la date publiée est erronée.

 

 

Rédigé par Bernard

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Tout ceci montre bien l'intérêt que porte le maire et ses disciples à ces citoyens!! Le respect n,'est pas une faiblesse mais la preuve d'une bonne éducation...Mon père avait ce respect envers une personne de quelque bord que ce soit, de quelque milieu social que ce soit. Il avait cette force, ce savoir et tant de connaissances... qu'il dérangeait... La franchise ne paie pas mais au moins il a toujours pu se regarder dans un miroir...
Le respect de soi permet d'en avoir pour les autres...
Mon père, à votre place de maire, se serait déplacé, aurait eu du respect, ne se serait pas trompé dans la date car il aurait été impliqué... Et il nous a appris une chose encore... Quand on se trompe quand on "merde" on ne la ramène pas...
Mais c'est malheureux de ne même pas être étonné ou surpris de cette attitude qui parle d'elle-même...
Mon père, ce héros, qui dérangeait par sa franchise et son honnêteté vis à vis des citoyens... Je t'aime
Répondre