Publié le 29 Mars 2015

Voici les résultats du second tour

Les Résultats du Second Tour

Voir les commentaires

Rédigé par Bernard

Repost 0

Publié le 24 Mars 2015

Evidemment les résultats des élections départementales ne satisfont pas tout le monde. Mais si certains s'y voyaient déjà, leur désillusion est bien grande aujourd'hui.

Que d'efforts bien mal récompensés ? Regrouper 1000 personnes aux Capellans, c'est un exploit en soi, mais cela ne va pas bien loin. C'est dire que de nombreux voisins, d'on ne sait où d'ailleurs, sont venus remplir les chaises. Sinon il aurait, en une seule soirée regroupé la moitié de ses votants qui n'ont été qu'un peu plus de 2100 sur la commune.

D'où venaient ils donc ?

Alors pour défendre une position difficile, le grand partisan nous sort des affaires du PS. Je cite "l'époque Fabius 1er Ministre, la magnifique Edith Cresson, les affaires URBA, la fille cachée Mazarine qui a plombé le budget de l'État ". Mazzarine qui a plombé le budget de l'Etat, on rigole. Mais ne sait-il pas que le PS n'est pas qualifié pour le deuxième tour ? Ou alors, il a confondu avec le canton d'à côté où une opposante locale s'est portée candidate (il va y avoir de l'eau dans le gaz si elle est élue). Se trompe t'il de combat ? Il y a une perte de repères.

On peut aussi parler de Bygmalion, de BALKANY, de DASSAULT, de GUEANT ( ses primes en espèces, ses tableaux ..), des Frégates, de KHADAFI.

Tout comme le grand partisan, j'ai pris bien soin de ne pas donner d'exemples locaux: la page aurait été trop petite.

Tout cela ne fait pas un thème de campagne, mais de bas fonds. Mais on fait ce qu'on peut dans le délai imparti.

Voir les commentaires

Rédigé par Bernard

Repost 0

Publié le 22 Mars 2015

Lors d'une dernière élection partielle où se retrouvaient au second tour un candidat PS face à un candidat FN, le bureau de l'UMP, après gros débat, a donné comme consigne de vote ni , ni.

Cette fois, sur le canton de la Côte Sableuse, le sable est très fin et Mme Barrère est sans doute à l'origine du bon score sur Canet.

Au final 283 voix d'écart alors que sur Canet nous avons 465 voix d'écart, c'est dire que 182 voix ont été perdues sur les autres communes.

Nul n'est prophète dans son pays,...sauf à Canet.

Alors, on fait le ni, ni ?

Voir les commentaires

Rédigé par Bernard

Repost 0

Publié le 22 Mars 2015

C'est le thème dont on commence à nous rabâcher les oreilles un peu partout dans les médias depuis quelques mois. Le CAC 40 n'est-il pas à 5000 ?

Ce qui est moins sûr, c'est que de nombreux chômeurs vont avoir encore beaucoup de mal à retrouver du travail et devront se resserrer la ceinture d'un cran supplémentaire.

Les retraites vont mal, le régime complémentaire est à l'agonie.

Mais une grande caste de citoyens ne sont jamais remis en cause: nos élus n'ont, à aucun moment, décidé de se serrer la ceinture: la soupe est bonne, aussi en ce jour d'élection. Mais heureusement nous avons des élus qui ont le sens des responsabilités, le sens de l'avenir et un sens d'opportunité implacable.

Alors qu'un vague de conseillers vont se retrouver éliminés dès ce dimanche, alors que des maires n'ont pas le droit aux allocations de chômage, les parlementaires viennent d'adopter à l'unanimité (de l'Extrême Gauche à l'Extrême Droite, oui TOUS) la loi sur le statut de l'élu. Elle prévoit notamment de doubler la durée d'indemnisation des élus après la fin de leur mandat. En plus, les élus pourraient transformer leur expérience en diplômes via le système de validation des acquis, une mesure qui vise à faciliter le reclassement en entreprise. Pour certains cela va être très difficile : déclarer "On vote" ne donne pas une qualification, même si on concède que le niveau baisse.

Ainsi, les élus locaux vont voir leurs allocations de fin de mandat passer de 6 mois à un an.

A quand le doublement des durées d'indemnisation des chômeurs ? Question Démagogique me direz vous ? Réponse à l'outrance…

Déjà, aujourd'hui après 5 ans de mandat, un député perçoit une allocation vieillesse de 1500€. Oui, seulement 5 ans et 6000€ après 20 ans!!

Sur le site de l'assemblée on trouve:

La durée de versement est limitée à 6 semestres (3 ans) au maximum.

L’allocation est dégressive : montant maximum égal à 100 % de l’indemnité parlementaire le 1er semestre (5 514,68 €), puis 70 % (3 860,28 €) le 2e semestre, 50 % (2 757,34 €) le 3e semestre, 40 % (2 205,87 €) le 4e semestre, 30 % (1 654,40 €) le 5e semestre et 20 % (1 102,94 €) le 6e semestre. Rien que cela!

Sur le site du Sénat, on trouve :

Les Sénateurs non réélus peuvent prétendre au versement d'une allocation d'aide au retour à l'emploi mensuelle et dégressive.,Elle est versée au maximum pendant 6 semestres, oui 3 ANS!!

Bien sûr cette loi ne sera pas applicable avant le 1er Janvier 2016.

La date du vote de cette loi n'a rien à voir avec les élections départementales mais au moment de placer le bulletin dans l'urne, comment ne pas y penser ?

Voir les commentaires

Rédigé par Bernard

Repost 0

Publié le 19 Mars 2015

Depuis les 2 premières semaines de l'Affaire de Saint Cyprien, il est difficile et, sans doute, peu constructif, de continuer à évoquer une affaire, déjà pas jolie dès le départ dans le respect des contribuables et du droit manipulé.

Qu'en dire ?

Que des entrepreneurs se sont enrichis, à moindre frais ? Qu'ils n'avaient que la volonté de défendre leur entreprise et leurs employés pour leur donner un travail que nous avons grassement payé avec de l'argent public: les mêmes qui vont crier haut et fort sur les mauvais choix des politiques.

Que des élus ont pu tenir leurs postes, sans en connaître un iota durant 13 années ( en encaissant des indemnités suffisantes pour acheter un 2, voire 3 pièces), que d'autres n'ont rien vu durant 20 ans, etc ...

Que des fonctionnaires se sont pris au jeu. D'ailleurs, il semble être les seuls à avoir décrit et ou reconnu clairement leurs rôles.

Le point final a été donné par l'avocat mandaté par la Commune de Saint Cyprien qui a fustigé tous ces élus qui votaient le petit doigt sur la couture du pantalon!

Mais ça, c'était avant !!!

Et c'est maintenant encore.

Les élections cantonales arrivent ce week end et vous y trouverez encore de nombreux adeptes du petit doigt sur la couture du pantalon ...pour ceux qui les accompagnent.

Les sujets d'actualité sont autrement plus graves

"La crise en Ukraine? Nous l'avons créée nous-mêmes", ironise Poutine aujourd'hui.
Le libéralisme, entravé par le clientélisme, conduit depuis 30 ans par nos politiques de tous bords n'a t'il pas pour résultat le désordre subi par la population? Les politiques n'ont pas plus de pouvoirs que ceux que l'économie et quelques personnalités leur laissent (pour avoir la paix).
Il est difficile de se mobiliser pour une élection dont le contour futur est aventureux, sauf à en faire un plébiscite.
 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Bernard

Repost 0