On lave le linge sale

Publié le 24 Mars 2015

Evidemment les résultats des élections départementales ne satisfont pas tout le monde. Mais si certains s'y voyaient déjà, leur désillusion est bien grande aujourd'hui.

Que d'efforts bien mal récompensés ? Regrouper 1000 personnes aux Capellans, c'est un exploit en soi, mais cela ne va pas bien loin. C'est dire que de nombreux voisins, d'on ne sait où d'ailleurs, sont venus remplir les chaises. Sinon il aurait, en une seule soirée regroupé la moitié de ses votants qui n'ont été qu'un peu plus de 2100 sur la commune.

D'où venaient ils donc ?

Alors pour défendre une position difficile, le grand partisan nous sort des affaires du PS. Je cite "l'époque Fabius 1er Ministre, la magnifique Edith Cresson, les affaires URBA, la fille cachée Mazarine qui a plombé le budget de l'État ". Mazzarine qui a plombé le budget de l'Etat, on rigole. Mais ne sait-il pas que le PS n'est pas qualifié pour le deuxième tour ? Ou alors, il a confondu avec le canton d'à côté où une opposante locale s'est portée candidate (il va y avoir de l'eau dans le gaz si elle est élue). Se trompe t'il de combat ? Il y a une perte de repères.

On peut aussi parler de Bygmalion, de BALKANY, de DASSAULT, de GUEANT ( ses primes en espèces, ses tableaux ..), des Frégates, de KHADAFI.

Tout comme le grand partisan, j'ai pris bien soin de ne pas donner d'exemples locaux: la page aurait été trop petite.

Tout cela ne fait pas un thème de campagne, mais de bas fonds. Mais on fait ce qu'on peut dans le délai imparti.

Rédigé par Bernard

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article