Publié le 29 Avril 2009


L'Indépendant

Réunion de riverains pour les nouveaux logements ==>ICI<==




Pierre Fontvieille avait annoncé en conseil municipal sa volonté de mettre en oeuvre un programme de 300 logements sur la ville pour permettre aux jeunes actifs de rester sur la commune.

Si l'idée en elle même est une bonne réponse à certaines questions posées par la population, elle ne manquera pas de se heuter à un grand nombre de difficultés. En effet:

  1. Qu'est ce qu'un jeune ? Quelles sont les limites de l'accessibilité ?
  2. Comment gérer les jeunes en couple ? Y aura t'il des priorités aux familles ?
  3. Qu'est ce qu'un jeune actif ?
    1. A titre d'exemple, un jeune qui suit des études en lycée ou en université ou en  centre d'apprentissage sera t'il considéré comme actif?
    2. A contrario, un jeune actif qui devient inactif perdra t'il ses droits ?Le type de logement offert (F3 ou F4) va entrainer une stabilisation forte et une moindre accessibilité à terme
  4. Si on veut privilégier les jeunes de Saint Cyprien, quels sont les critères légaux opposables au gestionnaire, à savoir Roussillon Habitat, pour que cette politique ne soit pas un aspirateur pour les jeunes des communes voisines, privant les jeunes de Saint Cyprien d'un outil d'intégration qui leur était destiné à l'origine?
Nous comprenons bien qu'il est nécessaire de définir des critères transparents dès maintenant, ou de les publier s'ils existent, de manière à éviter des errements qui ne manqueront pas de se produire, ou d'engendrer des désillusions. Ces critères doivent être inclus dans le cahier des charges de Roussillon Habitat. Le problème est que Rousillon Habitat n'acceptera pas que sa politique de logement soit impactée par la décision de tel ou tel acteur public.

Enfin, quelle réponse apporte t'on à la population, moins jeune, qui bénéficie de ressources faibles et qui est néanmoins confrontée aux prix du marché ?

Voir les commentaires

Rédigé par Bernard

Repost 0

Publié le 29 Avril 2009

Le Canard publie , en page 4,un article sur "Ces élus qui se dépensent sans compter"

Il y fait état des 466 élus à un mandat de conseiller général ou municipal qui ont été condamnés à un an d'inéligibilité. Cette information est extraite du rapport annuel de la commission nationale des comptes de campagne.

A cette occasion, Saint Cyprien et Hénin- Beaumont ont droits à un encart spécifique titré

Des malheureux au trou

Le bon goût pour l'art de Jacques Bouille et son train de vie sont mis en avant ainsi que la totale confusion entre son  patrimoine personnel et celui de la ville.

Les autres données indiquées sont un peu anciennes, notamment sur la population (mais cela n'est pas grave) et sur l'endettement identifié à 42 millions d'euros alors qu'aujourd'hui il est de 54 millions d'euros.


Pour ceux qui veulent regarder la revue de presse de Télématin
(au milieu de la vidéo, on parle de Saint Cyp)                              ==>ICI<==

Voir les commentaires

Rédigé par Bernard

Repost 0

Publié le 26 Avril 2009


Dans son édition du 15 février 2008, l'Indépendant titrait un article:

Saint-Cyprien: mer calme pour le vaisseau Bouille.

 "Tout ce qui a été promis en 2001, assure Jacques Bouille le maire sortant, a été fait. Ce mandat est certainement celui qui a vu le plus de choses sur la commune". Les commentaires qui étaient postés sur le site en deviennent dérisoires.


Nous connaissons la suite.

L’affaire avait débuté en mai 2007 par un signalement Tracfin (cellule française de lutte anti-blanchiment) faisant état de nombreux versements sur les comptes de Jacques Bouille. La législation impose aux opérateurs financiers de communiquer à TRACFIN une déclaration de soupçon concernant des sommes ou opérations qui pourraient avoir pour origine le trafic de stupéfiants, la fraude aux intérêts financiers des Communautés Européennes, les activités criminelles organisées, le produit de la corruption, ou qui pourraient participer au financement du terrorisme. Il faut simplement supposer que l'opérateur qui a effectué un signalement auprès de TRACFIN ne soit pas La Caisse d'Epargne ....

Le maire avait alors été entendu une première fois puis l’enquête était restée au point mort jusqu’aux élections municipales de mars dernier, pour permettre un déroulement de l'élection dans un climat normal.

Les listes opposées au maire ont stigmatisé l’endettement de la commune et avaient pointé du doigt les achats d’œuvres d’art effectués par la municipalité, jugés colossaux au regard du déficit de 42 millions d’euros en 2006; cet endettement est aujourd'hui supérieur à 54M€ (on en a pris encore pour 12M€ en 2008, mais nous y reviendrons).

Force est de constater que Jacques Bouille a été élu avec 52,57% des voix, au lieu d'un score de plus de 70% en 2001.

Le conseil municipal a été installé le 15 Mars 2008.

Thierry Del Poso a fait constater par huissier de justice le manquement d'oeuvres d'art dans les musées ou autres lieux accessibles. La suite donnée à ce constat d'huissier ne m'est pas connue: a t'il été adressé aux services de la police à l'appui d'une plainte ?

Le 15 décembre 2008, cinq personnes dont le maire de Saint-Cyprien, Jacques Bouille, son épouse et un de ses adjoints, sont placés en garde à vue dans les locaux de l’antenne de la police judiciaire de Perpignan dans le cadre d’une enquête pour "prise illégale d’intérêt, blanchiment lié à la corruption, corruption active et passive, ingérence et favoritisme".

Le 17 décembre Jacques Bouille était incarcéré.

Le 13 Janvier se produisait une descente de police qui permettait de réaliser un  inventaire chez Jacques Bouille et de constater notamment la présence d'oeuvres d'art appartenant à la ville.
(soit 4776 euros de dette liée aux emprunts par habitant lors de la campagne des dernières municipales). Aujourd'hui, le montant est d'environ 5400€ par habitant.

Voir les commentaires

Rédigé par Bernard

Repost 0

Publié le 26 Avril 2009


L'Indépendant


Saint-Cyprien : "Un climat délétère"  ==>ICI<==

Voir les commentaires

Rédigé par Bernard

Repost 0

Publié le 23 Avril 2009

Sans commentaire


L'Indépendant du 24 04 2009
(merci Bamako)  
                       ==>ICI<==

Voir les commentaires

Rédigé par Bernard

Repost 0

Publié le 23 Avril 2009


L'indépendant


Saint-Cyprien : décision sur la mise en liberté de J. Bouille aujourd'hui ==>ICI<==


Le Midi Libre


Saint-Cyprien : décision sur la mise en liberté de J. Bouille aujourd'hui
==>ICI<==

Voir les commentaires

Rédigé par Bernard

Repost 0

Publié le 22 Avril 2009


L'indépendant

Saint-Cyprien : le directeur de cabinet laissé en liberté ==>ICI<==


Le midi libre

Saint-Cyprien : le directeur de cabinet laissé en liberté
==>ICI<==


La mairie

Le recueil des actes administratifs d'octobre-novembre-décembre 2008 est disponible en mairie et en mairie annexe nous signale le Midi Libre et PAS sur Internet ce matin . Quelle en est la raison ?
C'est pour mieux voir qui vient aux nouvelles ?

Voir les commentaires

Rédigé par Bernard

Repost 0

Publié le 21 Avril 2009


Comme contribuable demandait de l'actualité, je me suis aperçu que j'avais oublié de dire que depuis le 5 Janvier 2009, Stéphane GACHON n'est plus simplement actionnaire de la société , mais il est co-gérant donc d'une société bénéficiaire d'une concession de plage.

Il est vrai que le 11 Avril 2008, cela se serait vu lors de la délibération du conseil municipal

Mais le 5 janvier 2009, c'était plus discret

Voir les commentaires

Rédigé par Bernard

Repost 0

Publié le 19 Avril 2009

Il y a quelques jours, Eric GACHON nous a annoncé sa démission du conseil municipal. Sans doute une erreur de plume car le conseiller municipal sur les procès verbaux s'appelle Stéphane GACHON. Il nous dit que :
  • J'ai une maîtrise d'économie appliquée à la gestion des entreprises et des administrations
  • Je lui ai expliqué (à Jacques Bouille) que j'étais intéressé pour intégrer sa liste pour voir comment fonctionnait une commune de l'intérieur.
  • Mon projet au sein de la municipalité était de participer à la création d'un grand centre de formation au secourisme à Saint-Cyprien: on est parti sur la création de deux associations, l'une spécifique au sauvetage, l'autre au secourisme. Pendant 8 ans, ça a été un feu d'artifice. J'ai travaillé là-dessus sans prendre un euro et j'en suis très fier.

Et aujourd'hui, je démissionne car :
  • J'ai été cocu
  • J'ai peur pour ma voiture et mes proches


Je vais y répondre.

J'ai été cocu : si Stéphane GACHON déclare avoir été cocu par Jacques Bouille et s'aperçoit aujourd'hui avoir voté des agrégats financiers mais reconnait n'avoir eu aucun moyen d'identifier s'il existe tel ou tel dérapage: ce n'est vraiment pas la peine d'avoir fait des études en économie et d'atteindre le niveau de la maîtrise. Que dire des conseillers municipaux qui n'ont pas de tels diplômes. De qui se moque M GACHON?

En plus, cocu une fois de plus depuis décembre, car le cocu est amené à voter le contraire de ce que le cocu d'avant avait voté; il a aussi été trompé par Pierre Fontvieille car il n'avait pas été élu (M GACHON) pour mener cette nouvelle politique puisqu'il croyait en celle de Jacques BOUILLE.
Cocu, oui, mais 2 fois.

J'ai peur pour ma voiture et mes proches:
En fait , il ne s'agit pas de sa voiture.

Le 29 Novembre 2007 était créée une SARL TEMPLE BEACH dont 25% des parts étaient détenues par Mme Françoise YUNGMANN, employée de la ville et par ailleurs épouse de Stéphane GACHON.

Le conseil municipal du 11 Avril 2008 dans sa délibération N°17 retient le choix de la  Sarl TEMPLE BEACH - représentée par M.M. Frédéric SOMMARIVA et Gérard PASCOT Adresse : 4 rue Becquerel -MAS GUERIDO - 66 330 CABESTANY pour le LOT n° 9 . M GACHON a donné procuration à Pierre FONTVIEILLE et le conseil approuve à l'unanimité le choix du maire. Je rappelle que l'épouse de M GACHON détient 25% des parts.

Mais ce n'est pas fini

Une assemblée générale de la SARL TEMPLE BEACH  est réunie le 5 Janvier 2009. Outre le changement du Siège Social au 6 rue Rodin à Saint Cyprien, on y trouve le changement des associés et M Stéphane GACHON devient propriétaire de 50% des parts, car Mme lui a cédé ses parts ainsi que M Gérard PASCOT. Quel rôle ont joué ces derniers? Entrepreneurs ou prêtes nom?

Si ce n'est pas de la prise illégale d'intérêt tout cela? Sa démission (ou rémission) récente n'y change rien. Comme vous le dites, vous ne passerez pas pour un pourri mais pas pour une oie blanche non plus.

Je comprends maintenant que M GACHON n'ait pas souhaité qu'on s'attaque à ses biens. Je lui souhaite une bonne saison touristique maintenant qu'il a les coudées franches. Si, comme il l'a déclaré à l'Indépendant, "Je n'ai pas pris un centime et j'en prends plein la figure".....

Comme dirait Serge Lama, cocu, cocu, oui ... mais content

Je rappelle les propos de M GACHON à l'Indépendant
" Que tous les vrais responsables trinquent et après je me permettrai de revenir vers ceux qui m'ont attaqué gratuitement. S'il ne doit rester qu'un idéaliste à Saint-Cyprien, je serai celui-là...."

Beaucoup m'ont dit "on le savait, on s'en doutait". Je leur demande: qu'avez vous fait ? La réponse est: Rien

Voir les commentaires

Rédigé par Bernard

Repost 0

Publié le 17 Avril 2009


Depuis que le rassemblement est annoncé, le mot "récupération" est celui qui recueille la palme sur le blog.

Quelle énergie dépensée contre une manifestation qui se veut festive!

En fait, ceux qui invoquent la récupération pour un tel évènement font bien peu de cas des citoyens.

Si un tel évènement était un récupération, cela voudrait dire que ces gens "récupérables" ont bien peu de convictions politiques. Et certains des détracteurs du rassemblement ont été des soutiens de listes aux précédentes élections! Quelle considération pour les électeurs !

Je n'ose supposer que cet évènement fasse changer le sens de leur vote futur: c'est pitoyable

Ce serait leur faire injure et les détracteurs le font.

Les habitants de Saint Cyprien méritent mieux que cela.

Voir les commentaires

Rédigé par Bernard

Repost 0