Un communiqué de l'association ADPMH

Publié le 28 Juillet 2011

« AL FOURTY » le Camping qui révèle les incompétences d’une Municipalité en terme de tourisme et celles de l’acquéreur du terrain, soi-disant exploitant d’un soi-disant Camping, ainsi que la ténacité et le courage d’un groupe de propriétaires de mobil homes. 

A voir cette petite ville balnéaire des Pyrénées Orientales on pense qu’il doit y faire bon vivre et y organiser ses vacances. Mais depuis quelques mois les amateurs de vacances sous la tente, en caravane ou en Mobil home, déchantent. De 4 campings municipaux vers les années 60, puis 2 jusqu’en 2010, 1 seul reste en 2011, la ville ayant du fait de son endettement décidé de vendre Al Fourty et ayant dans cette affaire battu tous les records d’incompétence.

 

   - irrégularités dans la gestion de campings municipaux d’abord, avec des contrats de location de parcelles rédigés par l’’EPIC puis par le repreneur de l’AL FOURTY non conformes aux préconisations du Ministère du Tourisme, ni de la FNHPA et ne comportant même pas les mentions légales obligatoires.

 

   -irrégularités dans la vente avec d’énormes affirmations mensongères : le vendeur et l’acheteur affirmant tous deux que le terrain était vide de tout matériel d’exploitation et vide de tout occupant.

 

- augmentation démentielle du loyer annuel de parcelle sur un terrain recevant des Mobil Homes :  + 74% alors que les augmentations en campings et en 2010 ont été en France de 2,5 à 6%.

 

   - d’où évidemment un record de plaintes à l’encontre d’un propriétaire de terrain nu qui l’exploite en activité d’Hôtellerie de Plein Air en toute ILLEGALITE ! Le Tribunal de PERPIGNAN vient de donner raison aux Propriétaires et Adhérents de l’ADPMH en confirmant que l’acquéreur de l’ex AL FOURTY,

 M. AMBROISE, n’était  pas propriétaire d’un camping, mais d’un terrain NU, puisqu’il n’avait acheté que le Terrain, non le fond, et qu’il n’avait pas créé cette activité de camping.

 

L’acquéreur s’est présenté pourtant comme un grand Professionnel de l’Hôtellerie de Plein Air avec, dit-il, 20 ans d’expérience; il s’est engagé à respecter les contrats en cours de l’EPIC mais s’est précipité quand même à adresser aux Propriétaires de Mobil Home un nouveau Contrat de Location et …..Quel contrat ! Voyons plutôt dans le détail ce contrat rédigé par un grand Professionnel :

 

1)    Déjà le Contrat de location initial, de l’EPIC, comportait plusieurs clauses abusives selon le code de la Consommation, voire léonines, donc réputées NON ECRITES. Ainsi en 2009 l’obligation de renouvellement d’un Mobil Home Neuf tous les 15 Ans et d’un Mobil Home d’occasion au bout de 5 Ans, plus un modèle de terrasse imposée par l’exploitant.

 

2)    Le nouvel acquéreur, fort de sa « longue » expérience a fait mieux depuis février 2011. Non seulement il a repris les mêmes « irrégularités » mais il en a rajouté ! Il ne mentionne toujours pas les mentions légales obligatoires. Il a imposé une augmentation de près de 680€ du Loyer annuel de parcelle, suivie d’une proposition de crédit pour le paiement de ce loyer alors qu’il n’est pas organisme bancaire ni financier !

 

3)    Le Règlement intérieur envoyé aux propriétaires de Mobil Homes stipule que les chiens doivent être tenus en laisse et qu’il est interdit de les laisser en liberté; or un Chien classé « dangereux » par la loi et appartenant au propriétaire du terrain se promène en liberté et sans muselière !

 

Ce nouveau propriétaire, pas habitué à ce qu’on lui tienne tête, use de tout stratagème pour influencer les « récalcitrants » afin qu’ils signent son contrat, payent les 3.200€ de loyer pour 2011 et quittent l’Association de défense créée en février 2011. C’est là que s’est révélé le vrai visage de ce soi-disant Exploitant de camping, soi-disant grand professionnel, soi-disant dans son bon droit et soi-disant en conformité avec la réglementation. Il a usé de menaces, de chantage, d’insultes, d’intimidation, d’injures et de violences physiques envers les propriétaires de Mobil Homes qui osaient » lui résister :

Je les « écraserai», avait-il dit !

Je les ferai plier, avait-il dit !

Ils signeront ou ils s’en iront , avait-il dit !

Ici je suis chez Moi, je fais ce que je veux, avait-il dit !

Vous signez ou vous foutez le camp, avait-il dit !

Si vous ne signez pas je vous expulserai, avait-il dit !

Signez avant la fin du mois et payez votre loyer, sinon je sors votre Mobil Home,

Vous avez été instrumentalisé par un « gourou » qui n’y connait rien, avait-il dit !

L’Association vous fait faire une erreur que vous regretterez, avait-il dit !

Je suis propriétaire de ce camping, avait-il dit !

J’ai une autorisation d’exploiter ce camping, avait-il dit !

J’ai l’arrêté préfectoral de classement, avait-il dit et montré (mais il était FAUX) !

Si vous m’attaquez vous perdrez, avait-il dit !

J’écraserai cette Association comme je les ai toutes écrasées, avait-il dit !

J’ai 20 ans d’expérience de camping, et ceux qui ont voulu créer une Association n’ont pas fait long feu chez Moi, avait-il dit …ETC……ETC…..ETC…….

 

Mais de DAVID ou GOLIATH l’histoire nous a appris que ce n’est pas toujours le plus fort physiquement (ou qui parle le plus fort) qui gagne, mais plus souvent le plus intelligent.

L’Association de Défense des Propriétaires de Mobil Homes a tenté de mettre en garde M. AMBROISE mais sans réponse elle n’a eu d’autre solution que d’engager des procédures pour faire reconnaître leurs droits légitimes et protéger leurs intérêts. Il y eu alors une demande de Mise sous Séquestre déposée par près de 40 Propriétaires devant le Tribunal de PERPIGNAN, puis une Plainte pour DELIT D’ESCROQUERIE et MISE EN DANGER D’AUTRUI déposée devant ce même Tribunal de PERPIGNAN.

 

Acte 1 : le Tribunal juge recevable les demandes de Mises sous Séquestre et donne son Accord pour consigner les Loyers des Propriétaires demandeurs sur un compte CARPA. Résultat pour le soi disant exploitant de camping : il se voit privé de près de 120.000€ de LOYERS. Résultat pour les Propriétaires de Mobil Homes : ils ne peuvent pas être expulsés du terrain et ils peuvent jouir de leurs Mobil Homes.

Résultat pour l’Association ADPMH : 1 à 0

 

Acte 2, M. AMBROISE égal à lui-même fait exactement ce que nous attendions de LUI : il contre-attaque en déposant un Référé pour demander l’annulation des mises sous Séquestre, et là « tel est pris qui croyait prendre » car il allait devoir s’expliquer sur l’achat du fond de commerce et justifier de sa qualité d’exploitant de camping. Résultat pour ce soi disant exploitant de camping, le Tribunal a confirmé que les sociétés de M. AMBROISE n’avaient acheté que le terrain AL FOURTY; mais pas le fond de commerce du camping et que M. AMBROISE n’avait pas comme il a tenté de le faire croire créé l’activité de camping, et enfin qu’il n’était pas autorisé à percevoir des loyers et plus généralement qu’il lui est INTERDIT de percevoir le moindre EUROS pour quelques prestations que ce soit.

Résultat pour les Propriétaires de Mobil Homes, ils venaient d’avoir confirmation que ce qu’ils disaient depuis des mois était vrai; qu’ils avaient eu raison de se méfier, qu’ils avaient eu raison de ne pas payer leurs Loyers et que ce Monsieur n’est pas Propriétaire d’un Camping.

Résultat pour l’Association ADPMH : 2 à 0

 

Malheureusement ces procédures, les agressions et intimidations de M. AMBROISE ont eu raison entre temps de Propriétaires les plus influençables ou les plus « intéressés » par un arrangement qu’ils pensaient être à leur avantage. Mal leur en a pris d’avoir manqué de clairvoyance puisque non seulement ils ont payé à un soi-disant exploitant de camping qui selon la LOI n’est pas autorisé à percevoir leur Loyer Annuel, mais ils se trouvent maintenant pieds et mains liées.

 

Le combat pour la Justice et le respect des droits des usagers de camping n’est pas terminé et notre Association confortée par ces premiers rendus de justice et avec la confiance de nos Adhérents continuera avec Détermination et Courage à se battre pour permettre aux Propriétaires de Mobil Home qui ont décidé un jour d’investir leurs économies dans un bien saisonnier dans cette jolie petite Ville de SAINT CYPRIEN de pouvoir jouir en toute quiétude et sécurité de leurs biens.

 

Bien sûr M. AMBROISE va faire appel de cette Ordonnance, comme la loi l’y autorise, bien sûr nous serons là aussi avec nos Avocats et notre Conseil, pour défendre à nouveau notre position et nos intérêts; bien sûr nous serons ensuite là pour plaider notre position quant à la Plainte à venir pour DELIT d’ESCROQUERIE et MISE EN DANGER D’AUTRUI et nous serons encore là s’il le faut pour continuer à défendre ce dossier des propriétaires de Mobil Homes de l’ex camping AL FOURTY et surtout nous serons toujours là  pour déposer plainte à la Gendarmerie chaque fois que M. AMBROISE se rendra coupable d’infraction à l’égard des Propriétaires de Mobil Homes.

 

Et nous pensons aussi aux autres Propriétaires de mobil homes d’autres Campings, exploités par des exploitants peu scrupuleux qui profitent de leur ignorance de la Réglementation. Et nous leur disons regroupez-vous en Association en veillant à écarter les taupes et faisant appel à un Conseiller Compétent dans le domaine de l’Hôtellerie de Plein Air.                                                                                                           

 

Propriétaires de Mobil Home, usagers et vacanciers : sachez-le M. Ambroise n’a pas LE DROIT d’exiger d’être payé en ESPECES, il n’a même pas le droit de faire acte de commerce sur son terrain. comme il le fait. VOUS NE DEVEZ PLUS RIEN PAYER A M. AMBROISE, ni par chèque ni ENCORE MOINS EN ESPECES.

 

 

L’ADPMH

Rédigé par Bernard

Repost 0
Commenter cet article

BICKET10 28/11/2015 20:14

avons achete mobilhome pour y vivre a lannee le 08 2015 LE 26 10 2015 SOMMES EXPROPRIE SUITE CONTROLE ZONE INONDADABLE !!PLUS DE 10000E DE FRAIS DEJA FAIS ON NOUS ANNONCE D ETRE EXPROPRIE DANS LES 6MOIS AVENIR!!AVONS MIS TOUT NOTRE ARGENT DANS CET ACHAT AGE DE 82ANS NOUS N AVIONS JAMAIS IMAGINE CELA QUE FAIRE TOUT NOS MEUBLES SONT ICI SOS MERCI DE NOUS AIDER

Bertin 14/05/2014 11:23

bonjour mon fils a cheter un mobil home sur un camping il veut le revendre mais le propriaitaire du camping veut lui prendre 10 pour cent sur la vente en a t'il le droit merci

CHEVALIER 01/08/2011 20:14



Mes sourcres sont les multiples sites internet qui permettent à de nombreux usagers des campings de commenter leurs séjours;tels que : LE ROUTARD et ZOOVER/


 


 



Bernard 01/08/2011 20:47



merci



chevalier 01/08/2011 19:04



 


CHASSEZ LE NATUREL,IL REVIENT AU GALOP


 


  Enquête de Satisfaction des Clients du Camping LES TAMARIS TENU PRECEDEMMENT
PAR MR AMBROISE ;NOUVEAU PROPRIETAIRE DU TERRAIN DE l’EX CAMPING AL FOURTY !!!! Soi disant Exploitant d’un Soi disant Camping « Le Soleil de
Méditerranée » !!!


 


Voici UN  Avis sur le soi disant camping "LE SOLEIL DE MEDITERRANEE" de MR. AMBROISE ……….. Edifiant !!


passez votre
chemin


nenesse



16 points de
voyages


Évaluation


1,0


Emplacement


1,0


Rapport qualité-prix


3,0


Adapté aux enfants


2,0


Restauration


1,0


État des sanitaires


7,0


 


25/01/2011
situé le long de la
departementale;enrtée de st cyprien village , si votre emplacement est situé prés de la route , vous ne fermez pas l'oiel de la nuit à cause du bruit de trés nombreux véhicules qui circulent
surtout en période de vacances.2011 Al fouty devient le Soleil des pyrennées suite à un
changement de propriétaire celui-ci ancien proprétaire des Tamaris au barcares n'en veut qu'à votre argent gracieux comme une porte de prison "Le soleil ça se paie" et"je suis là pour faire du
fric"sont ces deux maximes . Proprietaires de mobiles homes et vacanciers sont pour lui et son epouse des pigeons qu'ils faut plumer A eviter absolument


 




Bernard 01/08/2011 19:52



merci de citer vos sources



fannie 01/08/2011 14:22



pardon!


 



fannie 31/07/2011 22:13



qu'est ce qu'on s'en tape ce qu'elle va avoir avec son nain de jardin!!!!!!!!!!!!!!!!!



Bernard 01/08/2011 13:29



on s'en tape certes, mais svp pas de qualificatif déplacé


merci



SCOOP 31/07/2011 19:53



LA première dame de France va avoir des jumeaux.



Bientot FIN DU RIRE 30/07/2011 08:52



J'y crois pas!!!!!!!  D'aprés votre article du 23 07: Bilboquet et Fun Croq, ces deux établissements seraient dans l'illégalité complète......    Il y a sur le port et
aux alentours une multitude de constructions similaires.    On dit même que la justice a déjà commencé à condamner à la démolition.


COMMENT SE FAIT-IL QUE CERTAINS PASSENT A TRAVERS ?????



citoyen 29/07/2011 21:44



C'est bien que cette information soit relayée par un certain nombres de blogs. Ce qui m'étonnes quand même c'est que celui de C. Guiraud, ne le diffuse pas. Cette action de la part des
propriétaires de mobil home méritent pourtant d'être saluée car ce dossier de la vente du fourty sent vraiment mauvais.



reflexion 29/07/2011 20:13



Il est anormal que l'office du tourisme continue à  faire de la publicité pour cet établissement. Le maintenir dans sa liste de camping est mensonger et en plus il cautionne une activité
illégale. C'est carremment de la concurrence déloyale pour les VRAIS professionnels.



fannie 29/07/2011 18:34



ou bien il en loue une, ou une deuxième vie avec femme et enfants! avec son imposant humer ça court pas les rues tout ça!



Bernard 29/07/2011 18:58



il n'est simplement pas encore propriétaire car il faut un certain temps entre la signature de la promesse et le passage à l'acte



En conclusion 29/07/2011 17:13



La mairie se doit d'expulser tous les mobils homes installés sur un terrain qui n'a de vocation qu'à être nu!


Ah ces gens du voyage, ils se cachaient comme propriétaires de mobil--home. POUR RIRE, bien entendu.



Bernard 29/07/2011 18:05



Certes, mais le propriétaire du terrain ne se plaint pas ...et ne dépose pas plainte pour occupation illégale de son terrain


on ne coupe pas la branche sur laquelle on est assis



laissons le faire 29/07/2011 15:11



Il aura sûrement eu recours à un emprunt. Ou bien il sera autofinancé.


Dans le premier cas il est encore solvable aux yeux de son banquier. Dans le deuxième cas il doit posseder une petite fortune personnelle. Ou alors...............



fannie 29/07/2011 13:51



et non pas au golf, une dans le lotissement las planas! ya qu'a suivre son Humer noir!



Bernard 29/07/2011 15:07



non, c'est au golf



tictac 29/07/2011 12:27



Malgré ces retards de paiment, financièrement, M. Ambroise ne doit pas avoir trop de problème : il parait qu'il s'est acheté une belle villa à Saint-Cyprien.



Bernard 29/07/2011 12:49



oui, belle et au Golf



margote 29/07/2011 12:23



Après avoir lu et même relu cette Ordonnance , en particulier la conclusion de l' ADPMH, je me demande comment et pourquoi ce camping est encore ouvert ...!


les actuels vacanciers ne sont sûrement pas au courant de tout ceci, et c'est pas Ambroise qui va les informer .



margote 28/07/2011 19:38



 


à la santé de l'ADPMH                 



Ras l'bol 28/07/2011 18:38



Génial! Super!...Un grand merci à tous pour votre ténécité! et surtout ...qu'on se le dise