Saint-Cyprien, ville du bord deux maires

Publié le 29 Février 2012

Depuis quelques temps, Thierry Del Poso est largement préoccupé par son avenir politique, ce qui, en soi, est compréhensible.

Cette préoccupation l'a amené à s'éloigner, intellectuellement et physiquement beaucoup, de Saint-Cyprien. La campagne pour l'investiture de l'UMP, après l'avoir mené à Marseille, Paris, l'a amené à sillonner une bonne partie de la 2ème circonscription. Étant déjà largement connu sur Saint-Cyprien, nous ne l'y avons pas vu, pas rencontré. Seul le marchand de chouchous du marché a eu l'occasion de le rencontrer lors d'un tractage sur un marché de Perpignan.

Cette préoccupation lui a même fait oublier qu'il avait présenté le DOB en Décembre et que le budget était à présenter dans les 2 mois. il a alors utilisé de quelques artifices pour justifier la présentation d'un nouveau DOB.

Le DOB a pour objectif de tracer le sillon de la politique budgétaire sur plusieurs années, le DOB annuel étant l'outil permettant de l'adapter à l'année en cours. C'est dire que des éléments conjoncturels et soudains n'y sont pas de mise.

Alors quels sont les arguments évoqués lors du 2ème DOB :

  1. DEXIA n'a pas voulu nous faire de prêt !! Il a même d'ailleurs déclaré que DEXIA ne faisait plus aucun prêt. Le démantellement de cette banque est connu depuis bien longtemps et a fait l'objet d'un accord entre la France et la Belgique. De plus, aucune autre banque n'a été sollicitée ? Étrange. Lors de la présentation du budget, l'argument a encore volé en éclats puisque un prêt a été annoncé.
  2. Thierry Del Poso a rencontré la présidente du conseil général et .....Oups, la question du tracé de la route est apparue. Pourtant, la question du raccordement rapide à Perpignan  a été soulevée par le Maire. Avait-il oublié la charge revenant à la Commune ? Heureuse rencontre!!

Il semble bien que la Commune soit en de bonnes mains, la première adjointe n'a pas de souci à se faire le Maire Deux est bien là pour tenir les rênes. Il est largement apprécié chez les personnels et les politiques environnants car il ne s'y mouille pas. C'est le Maire qui devrait se faire du souci.

Rédigé par Bernard

Repost 0
Commenter cet article

CHEVALIER 01/03/2012 11:21


Et bien nous y voilà;malheureusement ce que j'avais dit et ce que l'ADPMH pressentait depuis longtemps est en train de se produire maintenant sur le camping LE BOSC D'EN ROUG;c'est à dire
"LES MEMES INCOMPETENCES ET LES MEMES ABUS  PRODUISENT LES MEMES EFFETS".


Ce qui est arrivé aux propriétaires de l'ex camping AL FOURTY est en train d'arriver aux propriétaires de ce camping Municipal et comme je l'avais indiqué à l'un des propriétaires de ce camping
il y plusieurs mois,ceux-ci seront obligés pour pouvoir faire entendre leurs voix et respecter leurs DROITS de créer une "VRAIE" Association;pas une Association "pipée" comme
cela semble être le cas actuellement. 


Dailleurs comment voulez-vous qu'il en soit autrement quand on sait que ceux qui géraient l'ex AL FOURTY ,avec des documents NON CONFORMES et qui le sont toujours dailleurs, sont les mêmes
que ceux qui gèrent  aujourd"hui le camping Municipal du BOSC D'EN ROUG?


Comment voulez-vous qu'il en soit autrement lorsque vous voyez qu'on veut faire croire aux Propriétiares de mobil homes,par le biais de l'Association en place au BOSC que tout contentieux dans ce
camping relève du DROIT PUBLIC alors que c'est FAUX puisque ce camping n'est pas géré par une "REGIE MUNICIPALE" mais par un EPIC.


Et maitenant voilà que l'EPIC O.T. de SAINT CYPRIEN dans sa grande Incompétence caractérisée veut faire croire que la sous-location est interdite selon la LOI!


Mais quelle LOI;quel est le texte de LOI qui dit cela?;quel est l'article de la Règlementation de l'Hôtellerie de plein Air qui le mentionne?


Ceci est une NOUVELLE FAUSSE AFFIRMATION de cette équipe d'INCOMPETENTS NOTOIRES, celle-ci n'étant ni plus ni moins qu'une réaction "épidermique";une mesure de "rétorsion" de leur
part au jugement du 7 février 2012 du tribunal des SABLES D'OLONNES qui interdit dorénavant le versement de commissions aux exploitants de campings lors de location de mobil homes.


Mais pourquoi cela serait interdit par la LOI pour les propriétaires de MOBIL HOME et pas pour les exploitants de campings qui eux se permettent de louer les mobil homes des particuliers ?


Enfin comment se fait il que la LOI interdirait la "SOUS LOCATION' pour le BOSC D'EN ROUG,alors que d'autres Campings;l'acceptent et la pratiquent aujourd"hui , en le mentionnant même dans
leurs contrats de locations?Contrats dont j'ai une copie,car MOI je ne dis pas de "conneries" et je ne lance pas d'affirmations sans preuves comme certains!


CHERS PROPRIETAIRES DE MOBIL HOMES DU BOSC D'EN ROUG ECOUTER LES CONSEILS ET LES AVIS DE GENS VRAIMENT COMPETENTS ET NON CE QUE CERTAINS INCOMPETENT VEULENT VOUS FAIRE CROIRE SANS VOUS APPORTER
AUCUNE PREUVE.


En effet combien de Campings MR.HUMPAGE et tous les soi disants spécialistes du TOURSIME à l'O.T. de SAINT CYPRIEN ont'ils gérés? Ceux ci ont'ils seulement été propriétaires de mobil home?
Ceux-ci ont ils traVaillé dans le tourisme et surtout dans l'Hotellerie de Plein Air avant?Qu'ils vous apportent tous leurs "Cursus"attestant de leurs expériences dans ces Domaines!!

ataofeal 29/02/2012 20:52


Le bord de mer est connu pour ses rafales de vent, alors pas étonnant que les girouettes ne trouvennt pas de point fixe !!!

Etronnons nous. 29/02/2012 20:04


Une petite ville du bord deux maires.


Il est vrai que nous sommes en mer dès l 'aurore,et que nous avons la mer devant, la mer derrière, et partant, la mar de tous les côtés avec ces deux maires de village.