Bigre: des migrants

Publié le 14 Juin 2017

Le département a toujours été assez perméable avec l'Espagne de tous temps.

Même du temps de Franco ou du temps des guerres, des contrebandiers, soldats en fuite, civils fuyant la traque de gouvernements fascistes.... ont toujours réussi à passer la frontière des Pyrénées. C'est un fait que personne ne conteste.

Alors aujourd'hui d'aucuns déclarent vouloir rejeter les "migrants". Mais qu'est-ce qu'un migrant si ce n'est quelqu'un qui n'est pas de la région ? Beaucoup d'entre nous sommes des migrants d'autres régions de la France, mais le problème n'est pas là! Nous avons été accepté car nous sommes des migrants argentés...

A l'occasion des élections j'ai pu dialoguer avec des militants opposés à l'accueil de migrants. Comme bon nombre d'entre eux ont un bateau (en tout cas, ils se présentent bon chic, bon genre), je leur ai suggéré d'aller faire un tour en mer  et je leur ai demandé ce qu'ils feraient s'ils rencontraient une barque de migrants à la dérive : peu de solutions s'offrent à eux :

  • Faire couler volontairement l'embarcation: bien sûr l'idée a été rejetée "Vous n'y pensez pas"
  • Passer sans rien voir , c'est à dire laisser le problème aux autres : là, les réponses ont été plus évasives...Blabla, blabla

Bref, le discours passe bien, mais le passage aux actes !!! On balance des mots mais on ne veut pas se salir les mains et on veut nous faire croire qu'ils sont capables de prendre les problèmes de front.

Rédigé par Bernard

Publié dans #Elections

Repost 0
Commenter cet article