Décidément il faut du courage et il y en a si peu.

Publié le 19 Septembre 2015

Les évènements de cet été ne marqueront pas les esprits tant la platitude a été de règle.

Une commune sans grande animation et qui se perd de plus en plus. A titre d'exemple, on peut signaler un nième passage de la Patrouille de France : il est criant de constater à quelle point l'innovation est de mise.

Même la ville aura perdu son emblématique départ de la course AFRICA ECO RACE: le site titrait en 2012 "DU TRÈS LOURD A SAINT CYPRIEN PLAGE !!! ". En fin d'année la course partira de ….MONACO.

En fait, il ne s'est rien passé durant l'été : pas nos vedettes habituelles, pas d'artistes de renom invités à force de relations, parfois intimes, sans lendemain. Et la rentrée est morne…

J'ai le souvenir de 2 épisodes qui relèvent du folklore :

 .Un appel au peuple lors de l'arrivée de gens du voyage sur les téléphones portables de citoyens … Qui détient ces informations privées et personnelles ? Où sont nos droits ? Il est vrai que le Grand Maître s'en moque (ou plutôt s'en fout). Que de démagogie quand on connait le droit.

·La marche blanche pour "la puce", ainsi nommée par le Grand Maître alors que quelques mois plus tôt, les conditions d'accueil et de logement de la famille étaient stigmatisées comme étant un lieu de prostitution et de débauche. Qui s'est préoccupé alors des conditions de vie et d'éducation de cette jeune fille? Personne ne peut se réjouir du sort réservé à cette jeune fille, mais quant à faire de la récupération … Encore de la démagogie. Où est la cohérence ? Je sais, on s'en moque et on s'en fout.

Le courage n'a jamais été une caractéristique des hommes politiques dont la SEULE ambition est d'être réélu. Et le phénomène n'est ni local, ni national.

L'Allemagne a très vite refermé les bras qu'elle avait ouverts : tout le monde pouvait s'y attendre, mais c'est bizarre, sauf les élus. L'Allemagne, en baisse drastique de démographie, a besoin de main d'œuvre qualifiée et de renouvellement des générations pour ne pas ressembler au Japon. Cela valait-il le prix d'ouverture en grand de la porte d'entrée, qui, en fait n'était qu'un sas de passage, d'où l'arrêt.

Les conditions de vie amènent des gens à quitter leur pays : certes, mais on en arrive aujourd'hui à soutenir Bachar El Assad car il est un rempart à Daesh : c'est dire qu'il est moins sanguinaire que Daesh: le sang coule, mais moins vite.

Rédigé par Bernard

Repost 0
Commenter cet article