Intermède: aguichés fermés

Publié le 8 Février 2015

Proche de vous, voir loin ...

C'était le thème de Thierry Del Poso lors de la dernière campagne municipale.

Alors que dans le procès qui se déroule actuellement sur l'affaire de Saint Cyprien, des avocats se plaignent de l'absence de certains témoins qu'ils veulent citer parce que leur emploi du temps ne leur permet pas de venir à PERPIGNAN, notre Maire, candidat aux prochaines élections départementales est occupé par sa campagne. Il va même sur le marché. Mais pour lancer la campagne, il vaut mieux utiliser une alcôve où l'afflux de visiteurs (10) permet de rapidement dire que la salle est pleine.

Généralement, les photos publiés, au service du candidat, sont à son avantage: angle choisi, luminosité choisie et je ne doute pas que dans la réunion retracée par Ouillade, ce ne soit le cas. Encore heureux sinon, qu'aurions nous pu voir ?

Que ne faut-il pas faire pour aguicher les gens à guichets fermés ?

L'article d'Ouillade ==<ICI>==

Il est vrai que les PO c'est la voiture Ballet, avec les Stars, car sur ce sujet, Saint Cyprien connait. Ballet, mais pas de la pauvreté, mais avec Julien.

Et pour flatter un électorat qui le sert, on dénonce déjà "une gestion trop sociale et sans contrepartie des bénéficiaires du RSA, par la Majorité départementale de Gauche". Mais cet électorat, tant convoité, se retrouve dans d'autres candidatures sur le canton !!! Il y a de la concurrence dans l'air. Cela manque de souffle!! On est dans l'intimité politique.

La prochaine réunion sera à faire dans un bocal . En période électotale , c'est une Tech Nique, comme une autre.

Nous savons tous qu'à Saint Cyprien, on n'a rien sans contrepartie mais quel exemple? Appliquer au département les méthodes de Saint Cyprien quelle ambition!!.

Rédigé par Bernard

Repost 0
Commenter cet article

CITOYEN 17/02/2015 10:19

Monsieur Propre et son ambition nationale

ventre saint-gris 09/02/2015 12:50

A SON IMAGE !!!!

un petit retraité 09/02/2015 09:52

Au départ, j’ai cru que ce RSA était la Rallonge aux Associations Amies, donc l’arrosage habituel et révoltant lors des veilles d’élections.
Mais non, il s’agit du revenu de solidarité active (RSA) qui assure aux personnes sans ressources ou disposant de faibles ressources un niveau minimum de revenu.
Donc certains, reniant leurs origines (de la plus basse extraction), tapent sur les pauvres sans défense pour “faire des voix”.
Comme quoi, on n’est jamais aussi bien trahi que par les siens.
Comme si s’acharner sur les démunis constituait pour certains ( et ils sont nombreux ) un moyen d’effacer la condition de leur ascendance... et leur conférait une sorte de certificat d’accès à la piètre et lamentable bourgeoisie politique de notre département.
C’est bas , triste et indigne !!!