La liberté

Publié le 7 Janvier 2015

Aujourd'hui la liberté de la presse vient de payer un lourd tribu, mais c'est la liberté tout court qui en pâtit.

Durant les 30 glorieuses, nos sociétés occidentales ont beaucoup évolué et cette évolution a donné de l'air et a permis d'étendre les espaces dévolus à chacun. Les quelques manifestants de 1968 se souviennent-ils encore du carcan qui entourait la vie de toute le monde et se sont battus pour permettre l'expression libre?

Plus de journaux et d'information pilotés par le pouvoir et le journal de 20h validé a priori par le ministre de l'information.

Mais, la liberté d'information reste bafouée partout :

  • Les hommes politiques ne disent plus les choses telles qu'ils les pensent mais avec un vocabulaire qui tourne autour du pot.
  • Les bien pensants de la société civile s'offusquent dès qu'un mot les gêne, bien souvent en ne tenant pas compte du contexte ou en n'ayant pas lu l'ensemble d'un document."OH! J'avais pas tout lu et j'avais pas compris comme cela".

 

Même localement, les politiques feraient bien de mesurer leurs propos. Ici , à Saint Cyprien, les opposants sont des "terroristes". Quand on voit ce qui s'est passé aujourd'hui à Paris, ces propos démontrent l'inconvenance de leur tenue. Les terroristes ne jouent pas des opérettes mais des drames.

A tous les niveaux, la liberté d'expression est tout aussi bafouée que mise en avant par ceux-là qui la bafouent. Que dire de l'introduction d'une procédure devant le TGI de Paris alors que le TGI de Perpignan est compétent. Encore un moyen pour essayer de museler les terroristes.

Je vous rassure : il n'y a pas de muselière à la taille des opposants.

Rédigé par Bernard

Repost 0
Commenter cet article

Les Vigilantes 10/01/2015 16:56

Ces jours derniers, malheureusement, notre nation s’afflige et pleure l’abominable disparition de vies humaines.
Nous savons depuis trop longtemps que la barbarie, l’ignorance, la misère, le désespoir, les intérêts, les idéologies ou l’injustice TUENT. Mais quand agirons-nous efficacement pour les combattre ?
Il est BEAU et BON, de voir comment le peuple français, les citoyens, mais aussi d’autres nombreux êtres humains de par le monde, s’insurgent et manifestent ensemble, face aux abominables événements que vit notre pays.
Il est aussi écoeurant, profondément dégoûtant, et d’autant plus désespérant, de voir, depuis les premiers instants, comment CERTAINS ont cherché à récupérer, de manière plus ou moins évidente, cette catastrophe. Représentants politiques (professionnels ou aspirants), acteurs de la justice et ses auxiliaires, intervenants de la presse et des médias… qui d’habitude ne cessent, hypocritement et sans vergogne, au quotidien, systématiquement (car cela fait partie du système décadent), d’user et d’abuser de leur POUVOIR afin de le garder, de nous mépriser, nous manipuler ou nous écraser, en contrôlant ou détournant la liberté d’expression à leur guise, en pervertissant les valeurs d’égalité, de fraternité et de justice de notre République pour leurs idéologies ou leurs intérêts personnels. Ce sont les premiers à intervenir aujourd’hui pour se faire les donneurs de leçon et les porte-parole ou même se proclamer les représentants de l’idéal, de l’unité et de la solidarité nationale : afin d’en tirer encore profit, de nous redonner la confiance que nous avions perdue en l’idée de notre Etat, et de retrouver par là-même enfin une nouvelle légitimité ?
Mais qu’ils sachent que nous ne sommes pas dupes ! Qu’ils en tirent, EUX, des leçons !
Qu’ils voient enfin et respectent ce que le peuple, chaque individu anonyme qui le compose, a comme valeurs communes, les idéaux dans lesquels il croit et qu'il veut VRAIMENT voir concrétiser au quotidien : justice, respect, sincérité, compassion, démocratie, solidarité, liberté. Et non pas leur mensonge, leur mascarade, leur simulacre.
Qu’ils prennent, EUX, la mesure de ce que notre mouvement HUMAIN signifie et exprime de nos attentes profondes. Ou les citoyens en arriveront à s’organiser sans eux.

Republicain 07/01/2015 22:11

Faute de pouvoir museler certains journalistes...on les assassine.
Respect pour ces hommes morts pour avoir défendu nos libertés d'expression et de pensée.