Ca y est, c'est parti

Publié le 1 Juillet 2014

Monsieur Thierry Del Poso (c'est le nouvel intitulé) a décidé de lancer son referendum ces jeudi et vendredi prochains. Cette décision ne manque pas de poser quelques questions et interrogations tant les moyens mis en œuvre sont conséquents.

Ne parlons pas du fond pour le moment, mais de la forme.

Monsieur Thierry Del Poso a décidé d'utiliser des moyens de la commune pour traiter d'un sujet qui ne relève pas de la vie municipale. Alors, nous n'avons droit qu'à une seule information et l'opposition à son projet n'a trouvé aucune place dans le bulletin.  Il ne s'agirait donc pas d'un referendum, mais d'un plébiscite. Le dernier qui s'y est frotté a démissionné à son issue tant le résultat était éloigné de ses prétentions.  Alors chiche ?

Cette organisation relève de la pantalonnade :

  • un seul discours, celui de Monsieur Thierry Del Poso. Les élus de l'opposition n'ont même pas eu droit aux quelques lettres disponibles dans les bulletins municipaux,
  • des conditions d'élections les plus farfelues... où on élargit les conditions à tout individu qui peut justifier d'une domiciliation. Un afflux de résidents secondaires supplémentaires appelés à voter ou un supplétif aux actions des intermittents du spectacle ?
  • un seul bureau de vote, ouvert à des heures administratives ?

Et on vous vend du vent "émettre votre opinion au plus haut niveau", cela ne va pas voler bien haut ....Après la curée, la risée ... Qui disait que la politique était sérieuse? Qui pourra prétendre à la sincérité des votes? Il y aura un huissier de justice ? A moins que le Préfet, qui comme tout Préfet est capable de clamer qu'il représente à lui seul l'Etat, n'ait envie de montrer que l'Etat existe encore. Une véritable gageure.

Si cela avait été Monsieur Thierry Del Poso, en sa qualité de membre de l'UMP, cela aurait pu prendre une autre dimension : avancée vers une candidature départementale, communication organisée par le parti, avec Big Millions mais, apparemment il n'y en a plus de millions si ce n'est les 80 millions qui correspondent à son niveau d'endettement...

Rédigé par Bernard

Repost 0
Commenter cet article

alibi 02/07/2014 19:50

Tout simplement grotesque.

se distinguer 02/07/2014 10:59

Qui finance tout ça, le maire? le contribuable? ou le Monsieur?
c'est une charlottade!!!!!!