Ah! Sans les 50 autres maires, nous n'aurions rien su ...

Publié le 15 Novembre 2013

L'occasion nous avait déjà été donnée de constater à quel point notre maire était réactif. En effet, à l'occasion de la modification de la fiscalité des ports, il était intervenu pour s'insurger des conditions de hausse des impôts fonciers du port.

Un article du 24 juillet dernier <<ICI>> relatait cet épisode mais surtout marquait l'étonnement lié à cette intervention du maire, intervention qui avait suivi celle de nombreux interlocuteurs (Fernand Siré, le président de la fédération française des ports de plaisance, et bien d'autres), intervention qui n'apportait rien de plus mais qui avait pour objectif de montrer qu"ON"s'intéressait au sujet. Depuis pas grand chose, mais tous les acteurs ne pouvaient pas intervenir sans qu"ON" ne soit présent.

L'article énonçait bien d'autres sujets de politique générale pour lesquels nous aurions aimé connaître l'avis de notre maire néo-UMP. La perche était tendue, mais l'appât n'a pas fonctionné. Rien sur le mariage pour tous, la politique familiale, le nucléaire! Les sujets ne manquent pourtant pas pour prendre des initiatives et affirmer son réel engagement. Quand tout le monde aura un bonnet rouge, il en aura un, mais après tout le monde. Mon petit doigt me dit que son logisticien, chef des groupies s'affaire déjà..

Aujourd'hui, alors que le mécontentement gronde sur la modification du temps scolaire (passage de 4jours à 4 jours et demi), le moment est choisi par notre maire pour faire une déclaration " dans le vent" alors que cette opinion aurait pu s'exprimer lors d'un conseil municipal (comme dans de nombreuses communes du département) ou lors de réunions avec TOUS les acteurs de l'éducation. Encore une fois, que nenni ! !

Il est beaucoup plus facile de mobiliser des affidés porteurs de pancartes "2014-Del Poso " lors de réunions politiques que de présenter sa vision de l'évolution de la société. Il est agréable de remarquer que lors d'une dernière réunion politique, les groupies de Saint-Cyprien et de Barcarès sont pratiquement les seuls à s'être fait remarquer. Qu'en penser ? une coïncidence, une vision partagée de la politique?

Pour les électeurs qui voulaient un visionnaire, c'est raté. Il faut se contenter d'un acteur à la remorque de l'actualité, mais qui interviendra toujours pour faire caisse de raisonnance, torse bombé.

Quand même, l'article de Ouillade n'est pas sans intérêt, ne serait-ce que pour ce que notre maire y déclare :

  • "Je suis contre car cela coûte trop cher et il y a trop de difficultés". On peut se poser la question de savoir si ces préceptes sont appliqués dans la gestion quotidienne de la ville ?
  • "Une somme que nous n’avons pas et qu’il faudrait trouver en augmentant les impôts." Est-ce un présage à une augmentation des impôts dont l'État, une fois encore, serait le responsable? Tout comme l'État est responsable de la revalorisation des valeurs locatives, comme l'indique notre maire ainsi que le maire d'Elne (une coïncidence, encore ?)!
  • « Je n’entends pour l’instant que des gens qui sont contre, aussi bien chez les enseignants, les parents que les élus… à part le gouvernement ». Là, également, le cercle d'écoute est restreint. Certains quartiers attendent encore leur réunion avec le Maire pour exprimer leurs avis. Mais il reste des voies sans issue.

Rédigé par Bernard

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

girouette 15/11/2013 11:38

Ce maire n'a aucune consistance politique, sauf à se raccrocher là où va le sens du vent.